Un taxi dans la ville d'Oyem, province du Woleu-Ntem

Réunis mardi en assemblée générale devant le siège de la BR-Sarl, sise au carrefour Gracia à Oyem, 200 clients réclament près de 200.000.000 FCFA suite à la banqueroute qu’à connu début octobre cette banque de micro-crédit, a constaté le correspondant de l’AGP.

Pour le président du collectif des victimes, junior Ollé, ils dit avoir été surpris le 12 octobre dernier d’entendre par un communiqué radio diffusé à Gabon télévision, la première chaine de télévision nationale que la banque BR-SARL fermait provisoirement ses portes et ne pouvait reprendre son service qu’en novembre.

Constatant qu’il n’y avait personne à l’agence d’Oyem pour expliquer aux clients les raisons de fermeture , l’ensemble des victimes se sont réunis pour former un collectif qui défendra désormais les intérêts évalués à près de 200 millions de FCFA au regard des personnes qui se sont manifestées à ce jour dans la province du Woleu-Ntem.

« Nous nous sommes retrouvés pour que nous sachions combien exactement sommes nous dans cet arnaque. Nous voulons seulement que les responsables nous rendent notre argent que nous avons épargné dans leur banque. Tous le monde avait été surpris par l’annonce faite à Gabon télévision par un chargé de la communication de la dite structure », a indiqué à l’AGP

« Il faut que les gens sachent que la plus petite sommes épargnée par un client de la province est de 200.000FCFA, il faut que les plus hautes autorités du pays fassent quelques chose pour que les responsables nous remboursent et qu’ils soient puni selon la loi », a-t-il déclaré

L’établissement bancaire BR-Sarl, agence Oyem avait ouvert ses portes en Août 2014, avec la promesse d’enrichir ses clients.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here