A quatre mois des élections générales, le président de l’Assemblée nationale, Guy Nzouba Ndama, membre du parti au pouvoir PDG, a annoncé jeudi sa démission. Onze députés du même parti ont fait de même vendredi.

« Rien ne va au sein du Parti Démocratique Gabonais »

Ces démissions en cascade qui ne laissent pas indifférente l’opinion publique gabonaise. Pour le politologue Jonathan Ndoutoume Ngome, des signes avant-coureurs présageaient déjà de la désunion entre le président Ali Bongo et le président de l’Assemblée Nationale Guy Nzouba Ndama, qui ne cessait de critiquer les dérapages de l’exécutif sur tous les aspects de la vie nationale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here