Les agents de l’AGP ont décidé de rentrer en grève ce 29 mai à Libreville.

Onze agents de l’Agence gabonaise de presse (AGP) viennent de renforcer leurs capacités en informatique, après une session de formation dans le domaine qui s’est achevée vendredi à Libreville.
Composés des journalistes, des secrétaires particulières, des infographes et des éléments du service Relations publiques et marketing, ces agents se sont vus par la suite remettre des attestations, après cinq jours de formation en matière de bureautique.

La formation, assurée par l’Institut national de poste, des technologies de l’information et de la communication (INPTIC), a notamment porté sur la problématique de l’utilisation des logiciels tels que Word, Excel, Powerpoint.

L’initiative entre dans le cadre d’un partenariat signé en 2015, entre l’Agence gabonaise de presse et l’Institut national de poste, des technologies de l’information et de la communication, deux structures de l’Etat placées respectivement sous tutelles du ministère de la Communication et de celui de l’Economie numérique.

‘’ Nous espérons qu’à l’avenir, d’autres sessions de formation devraient avoir lieu, pour consolider ce partenariat cher à l’AGP’’, a souhaité le directeur de cette agence, Olivier Moucketou Moucketou, non sans remercier les responsables de l’Inptic d’avoir accueilli positivement cette première vague des participants.

Intervenant pour sa part, le directeur de l’Inptic, Claude Ahvi, a également souhaité que cette première action avec l’AGP puisse susciter une autre : ‘’Vous serez toujours les bienvenus et toutes nos excuses pour les insuffisances que vous avez dues constater ; nous espérons vous accueillir prochainement dans les meilleurs conditions’’, a-t-il déclaré, indiquant que le plus important reste le contenu de l’enseignement et les compétences acquises.

Les participants ont déclaré, dans l’ensemble, être satisfaits des enseignements reçus. Ils n’ont pas été avares d’éloges envers leur formateur, qu’ils ont trouvé patient et habile dans la transmission des connaissances.

‘’ C’est le minimum que nous devrons recevoir, mais nous avons reçu plus que nous attendions, l’utilisation d’Excel va apporter plus de perfection dans le traitement des dossiers’’, s’est réjouie Elety Mangombila Nzamba, agent au service relations publiques et marketing.

La réaction a été également positive du côté d’un journaliste participant, Alain Moanda Moanda : ‘’ J’avais quelques appréhensions au départ, mais je me rends compte que j’ai beaucoup appris et je me sens aujourd’hui grandi parce que j’ai un bagage en plus’’.

Cette remise des attestations a coïncidé avec celle organisée au profit d’une dizaine des étudiants en journalisme du groupe ESAM/IUSD (Ecole supérieure d’arts et métiers- Institut universitaire des sciences du développement), en ce qui concerne le module plateau JT (journal télévisé).

L’INPTIC est un établissement public, ayant pour rôle d’accompagner le gouvernement dans sa mission de formation, de vulgarisation et de l’utilisation de l’outil informatique. Appelée autrefois Ecole nationale des postes et télécommunications, elle est devenue un institut en 2009, avec la création des nouvelles filières.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here