Le Dr. Daniel Mengara, Porte Parole de la dynamique 3e Voie/DTE et Président du mouvement « Bongo Doit Partir-Modwoam » a rencontré, ce vendredi 13 mai au Westin Hôtel à New York, Monsieur Casimir Oyé Mba, ancien Premier ministre et vice-président de l’Union Nationale (UN), premier parti de l’opposition, dont il est également membre fondateur. Monsieur le Premier ministre était accompagné de Monsieur Jean-Pierre Rougou, l’un des vice-présidents de l’Union Nationale.

Le Dr. Daniel Mengara, de son coté, était accompagné par deux de ses collaborateurs, dont M. Charles Mengue M’Azui, chargé de propagande au sein de l’équipe 3e Voie/DTE.

L’échange a eu lieu dans le cadre de la tournée américaine de l’ancien Premier ministre, tournée au cours de laquelle il a exprimé le souhait de rencontrer, ce samedi 14 mai 2016 à New York, puis dimanche 15 mai à Washington, la communauté gabonaise expatriée vivant aux Etats-Unis.

Le Dr Mengara a profité de cette rencontre pour rendre hommage aux leaders de l’Union Nationale, notamment au Président Zacharie Myboto, pour avoir su, par leur calme devant l’adversité – et devant les tentatives de destruction de l’opposition radicale orchestrées par ceux-là mêmes des électoralistes qui se trouvaient obsédés par la participation sans conditions à des élections perdues d’avance – préserver non seulement l’Union Nationale, mais aussi l’opposition, de l’implosion totale et de la tentative d’OPA de ceux qui, au sein de l’opposition, s’organisent, en réalité, pour la reconduction d’Ali Bongo et sa légitimation à la tête du Gabon. Il a également tenu à saluer la naissance de l’Union Sacrée et la retenue montrée au sein de cette mouvance qui, comme l’Union Nationale et le FOPA, a préféré, d’abord, se préoccuper de la réforme et des préalables pré-électoraux devant garantir aux Gabonais une élection crédible et digne de ce nom.

N’ayant trouvé, dans leurs positions idéologiques respectives, aucune contradiction quant à la manière de conduire le combat pour la libération nationale, les deux hommes ont, également, abordé les questions stratégiques relatives à la manière de mobiliser le Peuple en vue de la destitution d’Ali Bongo Ondimba par la force démocratique de la rue. L’occasion fut ainsi donnée au Dr. Daniel Mengara, en tant que Porte-parole et artisan fondateur de l’idéologie DTE, d’expliciter, dans leurs grandes lignes et avec quelques exemples à l’appui, les tenants et les aboutissants de la méthode DTE (Destitution-Transition-Elections) et, donc, la manière d’amener le Peuple à faire sien le combat pour sa propre libération, un engagement populaire qui dépendait, ultimement, de la capacité des leaders non seulement à mobiliser, mais aussi à énoncer des mots d’ordre clairs qui soient facilement assimilables et actionnables par les populations.

L’échange, qui a duré près de deux heures, a pris fin sur une note globalement positive qui a vu les deux hommes se promettre de rester en contact pour approfondir les axes de réflexion abordés, mais aussi d’élargir cette réflexion au reste de l’opposition véritable et radicale regroupée non seulement au sein de l’Union Nationale, mais aussi au sein du FOPA-Kombila et de l’Union Sacrée, tous deux des regroupements généralement acquis aux principes DTE relatifs au besoin de préalables et de réforme avant la tenue de toute nouvelle élection au Gabon.

Fait le 15 mai 2016 à Londres

Pour la dynamique 3e Voie/DTE,

Curtis Mabika
Rapporteur Général
Dynamique 3e Voie/DTE
https://www.latroisiemevoie.org

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here