Le vice-président de l’Union nationale, Casimir Oye Mba, séjourne depuis le 12 mai dernier aux Etats unis. Il est accompagné du vice-président Jean Pierre Rougou. Au menu de cette visite, des rencontres avec les dirigeants du monde des affaires, de la finance, des institutions de Bretton-Woods, du Département d’État, des membres influents du Congrès américain et la presse internationale. Casimir Oye Mba profitera également de sa présence sur le sol américain pour rencontrer les gabonais de New-York et de Washington.

A New-York, où il a séjourné du 12 au 15 mai courant, il a accordé de nombreuses audiences, notamment à Daniel Mengara, leader en exil du mouvement Bongo Doit Partir, BDP, avec qui il a eu de fructueux échanges. Il s’est également entretenu avec d’autres compatriotes lors d’une rencontre qui s’est tenue au Westin Hotel de Times Square. Lors de ces échanges, il a tenu un discours de responsabilité et a invité tous les gabonais à participer au développement du pays en mettant leurs expériences au service de tous.

Sitôt arrivé à Washington le dimanche 15 mai dernier, il a rencontré les gabonais résidant à Washington, au Westin Hotel d’Arlington. Au cours d’un riche échange, il a encore fait appelle à la responsabilité de tous, et a réaffirmé le maintien de sa candidature aux primaires de l’Union nationale. Il a demandé à tous les compatriotes de se mobiliser pour barrer la route à Ali Bongo qui n’arrive toujours pas à se conformer aux exigences de l’article 10 de la constitution de la République Gabonaise. Interrogé sur la prochaine élection présidentielle, il a rappelé à la communauté gabonaise qu’il avait beaucoup appris de son expérience de 2009 et durant les sept années qui viennent de s’écouler. Il a longuement expliqué qu’aux côtés de ses compagnons de l’Union nationale, il s’est entièrement consacré à l’instauration de la démocratie et de l’État de droit au Gabon depuis 2009, afin que le potentiel de notre pays soit valorisé pour son développement effectif ainsi que le bien-être de tous les gabonais. Quoi qu’il advienne, il ira jusqu’au bout s’il est désigné candidat, a-t-il déclaré.

Casimir Oye Mba s’est entretenu avec M. Scott Eisner et Mme Leila Ndiaye de la chambre de commerce américaine, puis avec les responsables de l’Afrique Centrale au Département d’Etat.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here