Accusée sur les réseaux sociaux de vouloir priver les populations de Libreville et ses environs de l’eau et d’électricité les 30 et 31 décembre de 22 heures à 7 heures, la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG) dément ces allégations.

Depuis quelques jours, la SEEG fait l’objet d’une «cabale» relayée sur les réseaux sociaux, l’accusant de préparer des coupures d’eau et d’électricité pour les journées du 30 et 31 décembre, de 22 heures à 7 heures du matin, dans la commune de Libreville et ses environs.

Dans un communiqué signé de la direction de la communication et de la responsabilité sociétale, la société apporte un démenti à cette information : «la SEEG demande à ses abonnés de n’accorder aucun crédit à telles allégations mensongères. La distribution en eau potable et en électricité sera assurée normalement à la clientèle dans la commune de Libreville et ses environs», a rassuré la Société.

Auteur : Jean-Thimothé Kanganga (stagiaire)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here