Dans une lettre adressée au bureau national de son parti, le 4 mai 2017, le 4e vice-président de l’Union nationale(UN), Mike Jocktane, a démissionné de cette formation politique.

Mike Jocktane vient de démissionner de l’Union nationale(UN). Le quatrième vice-président du parti de Zacharie Myboto s’était émancipé de la décision de cette formation politique, qui interdisait à tous ses membres de prendre part au dialogue politique convoqué par Ali Bongo.

En effet, ce dernier avait à plusieurs reprises tenté de convaincre son parti de prendre part à ces assises, afin de résoudre, avec d’autres compatriotes de la société gabonaise, l’épineuse crise postélectorale.

Dans sa lettre de démission datée du 4 mai dernier, Mike Jocktane affirme qu’au sortir des élections de 2009, il avait «participé avec d’autres à la création de l’Union nationale. Notre ambition à l’époque était de créer un parti d’envergure nationale capable de prendre le pouvoir par les voies légales et pacifiques pour ensuite l’exercer au bénéfice de tous les Gabonais».

Malheureusement poursuit-il, «Huit ans après ma déception est grande de constater que les vieux reflexes que nous condamnions ont repris le dessus et que l’Union nationale s’est éloignée de notre idéal de départ».

Pour le révérend pasteur, ces vieux reflexes ont anesthésié l’idéal du combat de cette formation politique. Mike Jocktane estime que ni la stratégie imposée par le directoire de l’Union nationale, ni la posture radicale du président Zacharie Myboto ne peuvent offrir un horizon viable au Gabon.

Or, lui, estime qu’il aime le Gabon et les Gabonais et son combat dans la posture actuelle est d’offrir à ce pays, à ses filles et à ses fils et un avenir radieux, gorgé d’espérance.

«Je sais qu’il n’y a pas de fatalité et que nous pouvons à force de travail bien fait, de volonté et d’engagement faire advenir le Gabon Nouveau, celui dont nous rêvons pour nous et pour nos enfants. Pour cette raison, je ne juge pas utile de répondre à la convocation du conseil de discipline et du mérite et je vous présente ma démission du parti qui est effective dès réception».

Cette démission sera t-elle suivie de celles des autres membres de l’Union nationale qui prennent part actuellement au dialogue d’Angondje ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here