Au terme de leur assemblée générale du 3 mai courant, les membres de l’intersyndicale, dissoute il y a trois mois sur décision du ministère de l’Intérieur, ont décidé désormais d’assouplir leur mouvement, pour n’observer la grève uniquement que les lundis.

TROIS mois après la dissolution de leur centrale par une décision du ministère de l’Intérieur, et à la suite de quelques rencontres informelles avec le ministère de l’Education nationale, les syndicats affiliés à la Conasysed (Convention nationale des syndicats du secteur éducation) viennent d’assouplir leur mouvement.

En effet, au terme d’une assemblée générale, le 3 mai dernier, ils ont décidé, à l’unanimité, de n’observer désormais la grève que les lundis. Ce, à partir de la semaine prochaine

Ce changement de stratégie intervient alors que les membres de la Conasysed disent toujours attendre la réhabilitation de leur regroupement illégalement dissout, selon eux, en violation de l’article 4 de la convention n°87 de l’Organisation internationale du travail, et de l’article 10 de la loi 18/92 du 18 mai 1993.

Tout en exprimant leur gratitude au gouvernement pour le paiement des vacations de 2016 et des arriérés de la prime d’incitation à la performance, nonobstant plusieurs cas d’omissions, et en attendant la suite des différentes procédures en cours devant les juridictions compétentes, ils disent revendiquer tout de même le rétablissement intégral des salaires des 826 agents.

Frédéric Serge LONG

RÉAGIR

Please enter your comment!
Please enter your name here