Le HCANEG dénonce un complot contre le ministre des eaux et forêts

Yvon Martin Ntzantsi Miyagou, coordonnateur du Haut conseil des acteurs non étatiques du Gabon (HCANEG), une plateforme de la société civile œuvrant pour la bonne gouvernance et la préservation de l’environnement, a dénoncé vendredi dans un point de presse, un complot ourdi contre le ministre de l’économie forestière Estelle Ondo qui a récemment mis fin à un réseau d’exploitation forestière illégale et abusive dans la province de l’Ogooué- Ivindo, située au nord-est du pays.

« Les éléments contenus dans le rapport officiel de mission, transmis à l’autorité ministériel, démontrent à travers certaines recommandations qu’un complot ourdi contre la personne du ministre et ses collaborateurs a été orchestré par des groupuscules d’individus aux intentions inavouées », a fustigé M. Ntzantsi Miyagou.

Pour l’acteur de la société civile, le Contrôle des aménagements forestiers (CAF), structure sous-tutelle du secteur bois, déployé pour une mission dans la province de l’Ogooué Ivindo a complètement failli en ramant à contre-courant de la déontologie professionnelle. « L’ensemble des éléments publiés tendent à montrer qu’il y aurait une présumée complicité entre les opérateurs économiques asiatiques de la filière forêt-bois et l’administration », a-t-il soutenu, arguant que cette complicité se traduirait par le non-respect de l’approche méthodologique en la matière.

Il est reproché au CAF, la non-implication des services techniques locaux lors de la mission. Pourtant ceux-ci, aux prérogatives requises, connaissant mieux le terrain. D’autres griefs portent sur la mise aux arrêts délibérés des contrevenants sans en référer à l’autorité ministérielle et la transmission du rapport de mission au procureur de la république près le tribunal de 1ère instance de Makokou. Il y a également la publication dans les médias de documents administratifs sans l’aval de l’autorité (rapport de mission, procès-verbaux, ec…).

« Des auditions sont menées, la saisine du procureur et l’arrestation des opérateurs économiques sont effectuées à l’insu de l’autorité ministérielle. Il y a dans cette attitude comme une volonté manifeste de ne pas rendre compte et donc de prendre des initiatives. Finalement, nous nous demandons à qui profite de telles initiatives », S’est-il interrogé d’un ton soupçonneux.

Le HCANEG soupçonnerait l’ONG environnementale Conservation et Justice qui instrumentaliserait certains hauts fonctionnaires du secteur bois. « Il y a lieu tout de même de noter que cette œuvre de destruction ne peut se faire sans la caution extérieure, elle est ici représentée par des justiciers de la forêt de connivence avec certains collaborateurs du chef de l’état qui prêchent le faux pour obtenir le vrai à leur profit », a dénoncé Yvon Martin Ntzantsi Miyagou qui se réserve le droit d’étayer sa dénonciation très prochainement.

Le Notable

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....

Gabon : Pizolub durement frappée par la crise

La société Pizolub est dans la tourmente. Depuis trois mois, la production est à l’arrêt tandis que les salaires sont impayés. Une situation à...

Suivez-nous!

1,336FansLike
124FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....