Violences postélectorales : Après la CPI, l’enquête de la France !

Une juge d’instruction français vient de décider d’enquêter sur les émeutes postélectorales enregistrées lors du dernier scrutin présidentiel gabonais. L’enquête a été ouverte à la suite d’une plainte déposée, il y a quelques mois, par un ressortissant franco-gabonais. Lequel ressortissant a porté plainte pour arrestation et détention arbitraire.

Décidément les émeutes postélectorales du 31 août dernier ne finissent pas cristalliser l’attention de l’opinion publique, et ce, même à l’extérieur du territoire gabonais. Après la Cour Pénale internationale (CPI) dont une délégation a récemment séjournée au Gabon dans le cadre d’une enquête préliminaire, voila que le parquet français s’invite à la danse. En effet, une juge d’instruction vient d’ouvrir une enquête pour d’éventuels « crimes contre l’humanité » commis peu après la proclamation des résultats provisoires de la présidentielle en le 31 août dernier.

« Aucune investigation n’a été réalisée, il ne peut-être d’emblée considéré que les faits qualifiés de crimes contre l’humanité n’ont pas été commis », a précisé il y a quelques jours la juge. Pour la petite histoire, un ressortissant Franco-gabonais a saisi le parquet français en septembre 2016 et a déposé une plainte aux motifs d’arrestation et détention arbitraire en bande organisée, tortures, tentative d’assassinat et crimes contre l’humanité. Une première en France dans le cas de « crimes contre l’humanité » touchant le Gabon. Soulignons qu’une autre plainte a été déposé auprès de la justice française avec pour chefs d’accusations « séquestration et détention arbitraire ».

Incident diplomatique ?

« Je me demande si on s’imagine le tort immense que l’on inflige à l’histoire des crimes de masse, crimes contre l’humanité et de génocide aux peuples qui ont été victimes, lorsqu’on fait le rapprochement avec ce qui s’est passé au Gabon, c’est-à-dire des violences postélectorales au cours desquelles, malheureusement, des compatriotes ont perdu leur vie », s’est indigné l’Ambassadeur gabonais en poste en France, Flavien Enongoué. Pour le diplomate, il ne fait aucun doute que cette enquête a une visée politique. Affaire à suivre…

Michael Moukouangui Moukala

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....

Gabon : Pizolub durement frappée par la crise

La société Pizolub est dans la tourmente. Depuis trois mois, la production est à l’arrêt tandis que les salaires sont impayés. Une situation à...

Suivez-nous!

1,336FansLike
124FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....