Le directeur de la communication Anthony Scaramucci s'adressant aux médias le 25 juillet 2017. REUTERS/Yuri Gripas

Dix jours, pas plus. C’est le temps que sera resté Anthony Scaramucci au poste de directeur de la communication de la Maison Blanche. Donald Trump l’a relevé de ses fonctions. Et derrière ce départ, il y aurait l’arrivée de John Kelly. Selon le New York Times, le limogeage d’Anthony Scaramucci était exigé par le tout nouveau secrétaire général de la Maison Blanche.

La Maison Blanche explique dans un communiqué qu’Anthony Scaramucci a jugé préférable de partir pour laisser le nouveau secrétaire général de l’administration présidentielle, John Kelly, mettre en place ses propres équipes. Scaramucci a suscité l’effroi en tenant la semaine dernière des propos insultants et vulgaires concernant d’autres hauts responsables de la Maison Blanche.

Le feuilleton de l’été continue donc, selon notre correspondant à Washington, Jean-Louis Pourtet : la Maison Blanche ressemble à une porte-tambour, l’un y entre, l’autre en sort. L’entrée d’Anthony Scaramucci avait coïncidé avec la sortie de Sean Spicer et un peu plus tard de Reince Priebus, respectivement porte-parole et secrétaire général de la présidence. L’arrivée de John Kelly en remplacement de Priebus a conduit le très éphémère directeur de la communication vers la sortie.

L’ancien général des Marines a remporté sa première victoire : en échange de son acceptation du poste d’administrateur de la Maison Blanche, il a demandé la tête de Scaramucci qui ne voulait avoir comme seul patron que Trump. La nouvelle porte-parole Sarah Huckabee Sanders a tenté d’adoucir la disgrâce en parlant d’un accord mutuel entre Scaramucci et le président : « Je pense qu’Anthony a voulu que le général Kelly puisse fonctionner entièrement avec sa propre équipe, alors que le président a trouvé que ses commentaires étaient inappropriés. »

Scaramucci avait le soutien de Jared Kusher et Ivanka qui l’ont utilisé pour se débarrasser de Priebus. Celui-ci parti, le directeur de la communication était devenu embarrassant, en raison de son comportement et de la vulgarité de son langage. Trump a donc accédé à la demande de John Kelly qui a maintenant le complet contrôle sur le personnel de la Maison Blanche, y compris Steve Bannon et le couple Kushner. Mais pourra-t-il contrôler Donald Trump ?

Le départ d’Anthony Scaramucci s’inscrit dans le cadre de tentatives de Donald Trump de faire oublier la semaine marquée par une succession de revers politiques et un déballage des querelles au sein de l’administration présidentielle, dont les déclarations retentissantes de l’ancien directeur de la communication n’étaient qu’un élément.

Au Sénat, Donald Trump a essuyé un échec humiliant sur la réforme de la santé. La Maison Blanche est également confrontée à plusieurs casse-têtes diplomatiques avec Téhéran, Pyongyang ou Moscou.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here