Le président du mouvement d’opposition Héritage et Modernité, Alexandre Barro Chambrier, songe à incarner une troisième voie entre Ali Bongo Ondimba et Jean Ping, et le fait savoir.

Président du mouvement d’opposition Héritage et Modernité (dissident du Parti démocratique gabonais) et proche de Guy Nzouba Ndama, l’ancien président de l’Assemblée nationale, Alexandre Barro Chambrier songe sérieusement à jouer sa propre carte.

Comprendre : incarner une troisième voie entre Ali Bongo Ondimba et son meilleur ennemi, Jean Ping.

Compte tenu de la situation de blocage à laquelle est confrontée toute l’opposition, prise entre l’intransigeance de Ping et la volonté d’autres acteurs politiques de sortir de l’impasse, notamment pour briguer des postes de député lors des législatives reportées à 2018, Barro Chambrier fait discrètement passer ce message auprès des chancelleries occidentales.

Pour l’instant sans suite…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here