Manifestations de la CNR : Le point du ministère de l’Intérieur

Suite aux manifestations organisées par les militants de la Coalition pour la nouvelle République (CNR), vendredi 26 août, le ministère de l’Intérieur fait dans le communiqué publié ci-après le point des rassemblements ayant été dispersés par les forces de l’ordre à Libreville, Port Gentil, Oyem et à Tchibanga. Le ministère indique que «ces manifestations se sont soldées dans l’ensemble par 10 interpellations».

COMMUNIQUÉ DU MINISTÈRE DE L’INTÉRIEUR

Le vendredi 25 août 2017, à l’appel à la désobéissance civique de Monsieur Jean Ping, des partisans de l’opposition ont tenté d’organiser des causeries politiques ponctuées des marches non autorisées à Libreville, Port-Gentil, Oyem et Tchibanga. Des rassemblements qui ont très vite été dispersés par les Forces de l’ordre. Ces manifestations se sont soldées dans l’ensemble par 10 interpellations.

Pour ce qui est de Libreville : Faute de mobilisation, le meeting projeté au Quartier Général de Monsieur Ping n’a pu avoir lieu…ses partisans estimés a une centaine ont entrepris de marcher vers le quartier Bas de Gué-Gué mais ont été stoppés et dispersés vers la montée de la Mairie du Premier arrondissement. Les provocations à l’endroit de la Police se sont soldées par l’interpellation de 8 manifestants.

A Port-Gentil : Après une causerie avortée au quartier Bazar, les partisans de Jean Ping ont tenté d’organiser une marche en direction du Gouvernorat de Province. Elle a été stoppée par la police et les deux principaux instigateurs ont été interpellés. Plusieurs de ces manifestants s’étant réfugiés au domicile de sieur Féfé Onanga, une perquisition y a été opérée sans violence ni jet de grenades en dépit des menaces verbales de toute sorte y compris celles d’incendier les marchés de la capitale économique.

A Oyem : Quelques partisans de la Coalition pour la Nouvelle République conduits par le Maire d’Oyem se sont regroupés au corps de garde de la place des fêtes de la ville. La marche projetée vers le Gouvernorat n’étant pas autorisée a été stoppée et par les Forces de l’ordre. Aucun incident n’a été enregistré.

A Tchibanga : Un groupe de personnes se revendiquant d’être proche de Jean Ping, sous les Ordre d’un leader politique de la ville se sont retrouvés devant le Gouvernorat où un mémorandum a été lu avant d’être dispersés par les policiers et les gendarmes. Aucun incident n’a été signalé.

Comme l’avait indiqué le Ministre de l’Intérieur dans une récente adresse, toutes les personnes interpellées seront déférées au Parquet pour répondre de leurs actes car, force restera à la loi.

Libreville le 25 août 2017.

Le Service Presse du Ministère de l’Intérieur

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....

Gabon : Pizolub durement frappée par la crise

La société Pizolub est dans la tourmente. Depuis trois mois, la production est à l’arrêt tandis que les salaires sont impayés. Une situation à...

Suivez-nous!

1,336FansLike
124FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....