Pierre-Emerick Aubameyang célèbre son but avec ses partenaires face au Burkina Faso lors de la première journée de la CAN 2015 samedi 17 janvier. REUTERS/Amr Abdallah Dalsh

C’est le moral en hausse et gonflés à bloc que les Panthères du Gabon vont fouler ce soir à 20h à Casablanca (même heure à Libreville) la pelouse du Stade Mohammed-V. Les Panthères n’ont d’autre envie que de suivre la voie tracée à Bouaké il y a un mois face à la Cote d’Ivoire.Les joueurs sont en confiance dans une ambiance positive. Elles promettent la victoire face aux Lions de l’Atlas. A l’image du défenseur central du onze gabonais, Aaron Appindangoye, (que nous avons joint au Maroc) tout le groupe mesure l’importance de ce grand rendez-vous qualificatif pour le mondial de football en Russie. Interview.
Gaboneco (Ge) : Que représente pour vous la rencontre de ce soir à Casablanca entre le Maroc et le Gabon ?}

Aaron Appindangoye (AA) C’est un match très important, et surtout l’occasion pour nous de nous rapprocher encore plus d’une qualification pour la Coupe du monde.

Ge : Quelle est selon vous la clé de la rencontre de ce soir ?

AA : Je pourrais vous en citer beaucoup. Il y a l’envie, la détermination, le courage, la concentration, il faut qu’on soit 1 sur le terrain… Et après le reste c’est le bon Dieu qui en décidera.

Ge : Dans ce groupe D, après la belle victoire contre la Côte d’Ivoire à Bouaké vous n’avez pas de pression en jouant au Maroc ?

AA : Non on n’a pas de pression, c’est vrai que c’est un match très important, mais on n’a pas de pression à se mettre. La victoire contre la Côte d’Ivoire à Bouaké 2-1, nous a mis en confiance. Cette importante victoire est arrivée au bon moment parce que nous avions besoin de ça pour pouvoir espérer encore se qualifier dans ce groupe qui est désormais très serré.

Ge : Entre vous joueurs qu’est-ce que vous dites ? On a appris qu’il y avait des mouvements de colère, est-ce qu’une bonne ambiance règne dans la tanière ?

AA : Oui il y a une bonne ambiance dans la tanière. Il n’y a pas de colère entre nous. Entre joueurs nous nous disons qu’aujourd’hui après notre belle victoire face à la Côte d’Ivoire, nous avons encore une chance de nous qualifier. Nous devons nous battre et nous donner à fond pour pouvoir y arriver. Ce serait un grand honneur pour le Gabon et pour nous de se qualifier pour la première fois à une Coupe du monde de football.

Ge : Le retour de Pierre Emerick Aubameyang arrange-t-il ou pas les choses ?

AA : Bien sûr que ça arrange les choses. C’est le capitaine, c’est un élément plus qu’important dans l’équipe.

Propos recueillis par YAO

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here