Les soutiens de Jean Ping à l’offensive

En réaction à la descente d’un huissier et d’un escadron de gendarmes au domicile de Jean Ping, les associations soutenant son action lui ont signifié leur soutien et dénoncé ce qu’elles qualifient de graves dérives.

La dynamique gabonaise des femmes et la plateforme des femmes du Gabon, ainsi que la Coordination générale de gestion du quartier général de Jean Ping (CGQG) ont dénoncé avec vigueur l’incident du 13 octobre.

Pour les soutiens du leader de la Coalition pour la nouvelle République(CNR), l’irruption au domicile de Jean Ping d’un huissier et d’un escadron de gendarmes cagoulés, pour lui notifier la saisie de ses biens dans le cadre d’une affaire en diffamation qui l’oppose à un proche d’Ali Bongo, constitue une grave dérive.

Regroupés le 20 octobre au QG de Jean Ping, ces entités de soutien ont réagi à travers des déclarations et motions de soutien. Première à intervenir, Paule Magamamuketu, au nom de la plateforme des femmes du Gabon, a lancé un appel en direction de la femme Gabonaise. «Femme Gabonaise, lève-toi, et face aux agressions barbares comme celle que vient de subir le président Ping, ayons le courage de crier ‘’non’’ à la justice à deux vitesses, ‘’non’’ à l’instrumentalisation de la justice à des fins politiques. Hurlons pour appeler de toutes nos forces l’Etat de droit et le respect de la souveraineté du peuple», a-t-elle lancé.

Les jeunes de la CGQG ont pour leur part lu une motion de soutien. En plus d’interpeller la communauté nationale et internationale, leur représentant a invité la jeunesse à condamner «cet acte odieux». Il est question de dire : «plus jamais ça. Trop c’est trop !».

Juste Brice Yangui de la même coordination a lui, adressé un message à la justice. «Si vous réclamez quelque chose à Jean Ping, sachez que c’est également au peuple qui l’a élu que vous le réclamez. Le peuple a le plein droit de contribuer au remboursement de cette dette envers votre justice instrumentalisée et aux ordres d’un individu afin de laisser tranquille notre président élu. », a-t-il indiqué.

Concernant la violation des droits humains, illustrée par les multiples arrestations, Mme Nancy Meye a dénoncé le harcèlement des partisans de l’opposition et des membres de la société civile, tout en exigeant la libération sans condition et sans délai de tous les prisonniers politiques et d’opinion.

Auteur : Alain Mouanda

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Médecine itinérante : Plus de 2000 inscrits pour le navire-hôpital chinois

L'immense hôpital flottant est attendu dans la capitale gabonaise ce dimanche. Les consultations et les soins gratuits vont commencer dès lundi. Des bus seront...

Héritage & Modernité : Mobilisation test à Port-Gentil

Pour leur première grande sortie après le passage à la légalité, et dans le cadre de l’implantation de leur formation politique dans le pays,...

Calendrier électoral : Faut-il aller aux législatives ?

Vient toujours un moment où il faut prendre des décisions douloureuses et courageuses. A la fin des fins, il faut bien assumer son histoire...

Gabon : nouvel appel au dialogue pour des législatives « apaisées », refus de l’opposition

Le gouvernement a lancé mardi un nouvel appel au dialogue politique au Gabon pour que les élections législatives se tiennent dans un climat "apaisé",...

Le pouvoir favorable au dialogue avant les élections législatives

Le ministre d’Etat, ministre de la Communication, Alain Claude Bilie By Nze a indiqué mardi que le gouvernement préfère organise un dialogue inclusif avant...

Ali Bongo se rendra en Chine dès ce mois de décembre (officiel)

Le chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba, se rendra en Chine pour une visite d’Eta à l’invitation de son homologue chinois Xi Jinping,...

Suivez-nous!

1,336FansLike
125FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

Confinement et Covid-19 : mi-juin, le début de la fin du cauchemar ?

Le pic du Covid-19 est espéré pour la mi-juin au Gabon, marquant ainsi le début de la fin la terrible pandémie. Un espoir qui...

Deux nouveaux décès suite au coronavirus au Gabon

Le bilan de la pandémie du Coronavirus ne cesse de s’alourdir au Gabon. De 15 morts vendredi dernier, le nombre de décès est rapidement...

Coronavirus : 1er cas positif à Mouila

Mouila, capitale provinciale de la Ngounié dans le sud du Gabon a enregistré son premier cas positif au Covid-19 ce samedi, a annoncé le...

Alerte à l’escroquerie : «Coffre 2 Lux» est au Gabon, «Crowd1» arrive

Toujours la même mise en scène : une promesse de gains rapides, des investisseurs avides et peu regardant sur un actif dont tout le...

Covid-19: Le Dr Limoukou, les soldats sanitaires et le protocole thérapeutique

Le ministre de la Santé a rencontré, le 29 mai au Centre hospitalier universitaire de Libreville, le personnel de santé engagé en premières lignes...