Union & Solidarité : «Le juge n’a pas répondu à la question posée» selon l’accusation

En décidant, mercredi 30 mai, de l’irrecevabilité de la plainte de la présidente du Mouvement des jeunes Upégistes (MJU) à l’encontre du président exécutif de l’Union & Solidarité (US), le juge a confondu la question de l’irrecevabilité à celle liée à la compétence sur laquelle il aurait dû se prononcer, affirme Me Anges Kevin Nzigou, avocat de la plaignante.

Le procès opposant Elza-Ritchuelle Boukandou à Jean de Dieu Moukagni-Iwangou s’est soldé à la chambre civile du tribunal de première instance de Libreville par le rejet de la plainte de la présidente du MJU. Le juge a prononcé son irrecevabilité, la renvoyant ainsi aux instances de son parti, précisément au commissaire à l’éthique de l’US. Pour ses avocats, cette décision ne constitue pas l’épilogue du litige l’opposant au ministre d’Etat à l’Enseignement supérieur qu’elle invite à quitter sa formation politique après son entrée au gouvernement, le 4 mai dernier. Ils promettent de faire appel de la décision du juge.

Pour Me Anges Kevin Nzigou, le juge de référé s’est fourvoyé. «La question qui lui a été posée lors de la dernière audience était de savoir s’il était compétent à vider le litige opposant la présidente du MJU au ministre-président du parti. Le juge n’a pas répondu à cette question, sinon de manière insidieuse, en évoquant la question de la recevabilité de notre requête. Autrement dit, il n’a pas répondu à la question qui lui a été posée pour répondre à une question qui ne lui a jamais été posée», a regretté le jeune avocat au barreau du Gabon.

«La recevabilité est une notion qui met en cause deux parties. La compétence, quant à elle, met en cause le juge», a précisé l’avocat, estimant que la décision prononcée ce jour «n’est pas conforme à la loi». Le juge, selon les avocats d’Elza-Ritchuelle Boukandou, a requalifié la question posée par la défense puis vidé le litige sans se conformer au Code de procédure pénale.

A l’audience du 22 mai dernier, les avocats de Moukagni-Iwangou avaient choisi de s’appesantir sur la forme plutôt que sur le fond de l’affaire. La plaignante, avaient-ils soulevé, n’a pas respecté la procédure édictée par sa formation politique avant de porter en justice le litige qui l’oppose au premier responsable de l’US. Aussi, avaient-ils estimé que le juge des référés saisi n’était pas habilité à vider le contentieux.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....

Gabon : Pizolub durement frappée par la crise

La société Pizolub est dans la tourmente. Depuis trois mois, la production est à l’arrêt tandis que les salaires sont impayés. Une situation à...

Suivez-nous!

1,336FansLike
124FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....