Ferdinand Gaspard Olame Ndong
Ferdinand Gaspard Olame Ndong

A l’occasion d’une cérémonie solennelle, le 4 juin à la présidence de la République, le nouveau Chef d’Etat-major général des Forces armées gabonaises, le Général de Corps d’armées Ferdinand Gaspard Ollame Ndong a pris ses fonctions, succédant au général Auguste Roger Bibaye Itandas.

Nommé chef d’Etat-major général des forces armées gabonaises, le 31 mai, le général Ferdinand Gaspard Ollame Ndong a pris ses fonctions le 4 juin. La cérémonie de passation de charges, présidée le président Ali Bongo, a eu lieu à l’esplanade de la présidence de la République.

Défendre la patrie et l’Etat de droit

En sa qualité de chef suprême des armées, Ali Bongo a demandé aux forces armées de se mettre sous le commandement du promu: «Officiers, sous-officiers, officiers mariniers, soldats, aviateurs, matelots, sapeurs, vous reconnaitrez désormais pour votre chef le général de corps d’Armée Ferdinand Gaspard Olame Ndong et lui obéirez en tout ce qu’il vous commandera, pour le bien du service, l’exécution des règlements militaires, l’observation des lois et le succès des armées du Gabon».

Après la passation de flambeau, le nouveau chef d’Etat-major général des forces armées a prêté serment, «jurant de défendre la patrie et l’Etat de droit tout en remplissant consciencieusement les devoirs à sa charge».

Né le 2 février 1958 à Minvoul, dans la province du Woleu-Ntem (Nord du Gabon), Ferdinand Gaspard Ollame Ndong occupait, jusqu’à sa nomination, le 31 mai, le poste de gouverneur militaire de de la place de Libreville. Selon l’Agence gabonaise de presse (AGP), il a également été chef d’Etat-major général adjoint des Forces armées en charge des opérations, Major général de garnison au Gouvernorat militaire de la place de Libreville, conseiller militaire du Premier ministre, Chef d’Etat-major de l’armée de terre, chargé du personnel et de la logistique.

Titulaire d’un baccalauréat A, obtenu au Collège Bessieux, il s’inscrit à la Faculté de droit à l’université Omar-Bongo de Libreville, avant de s’engager dans l’armée.

De nombreuses formations de part le monde

Le général Ferdinand Gaspard Ollame Ndong a suivi de nombreuses formations de part le monde. Il a été à l’école des Forces armées de Bouaké en Côte d’Ivoire en qualité d’élève officier d’Active, à Fort Benning en Géorgie, aux Etats-Unis d’Amérique, où il a reçu une formation d’officier d’infanterie, avec en supplément, une formation de «Commando Rangers». Il a obtenu un brevet de Tireur de 1ère classe sur fusil M6 et un diplôme de langue anglaise à l’institut de langues de la Défense à Lackland Air Force Base du Texas.

Une nouvelle excursion aux Etats-Unis lui a permis d’approfondir les cours avancés de Capitaine pour le Brevet de parachutiste américain et celui du combat héliporté «Pathfinder».

Le général Ollame Ndong a également suivi une formation à l’Ecole Royale militaire de Kenitra, au Maroc, pour la qualification au cours d’Etat-major. Il est titulaire d’un diplôme du 1er degré de renseignement militaire international dans le domaine de l’espionnage et du contre-espionnage, et d’un diplôme du 2e degré lié au cycle de renseignement international.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here