Le mutisme affiché par le ministère du Travail et du juge des référés du Tribunal de première instance de Port-Gentil, face à la violation, par Total Gabon, du droit du travail en matière de droit de grève, est traduit par les syndicalistes comme un signe de connivence avec l’employeur.

Après un mouvement d’humeur de onze jours, pour réclamer, entre autres, l’évolution des carrières et la classification socioprofessionnelle, le secrétaire général de l’Organisation nationale des employés du pétrole (ONEP), Sylvain Mayabi, que nous avons joint au téléphone, a vertement indexé le ministère du Travail et le juge des référés du Tribunal de Port-Gentil de complicité avec la direction générale de cette entreprise française de boycotter le mouvement de grève des employés de Total Gabon.

En effet, explique le secrétaire général de l’ONEP, l’employeur Total Gabon a remplacé ses travailleurs en grève par le personnel de trois entreprises sous-traitants, à savoir : EMTP, SPIE Oil & Gas Service, et Dietsmann.

«Ce qui est en total violation avec le droit du travail en matière de droit de grève, qui préconise qu’en période de grève, les travailleurs qui sont en grève, ne peuvent par être remplacés. Nous avons saisi le ministre du Travail et le juge des référés pour faire cesser le trouble. Total Gabon doit retirer ces employés», soutient M. Mayabi.

En attendant la décision du juge des référés du Tribunal de première instance de Port-Gentil, l’ONEP a suspendu son mouvement d’humeur de 15 jours. «Nous avons arrêté le compteur des 15 jours, hier jeudi 19 Juillet. Nous allons reprendre dès que nous aurons repris le contrôle des installations, nous terminerons nos 4 jours», a conclu le secrétaire général de l’ONEP.

Pour rappel, l’ONEP est entrée en grève pour réclamer entre autres, l’évolution des carrières, la classification socioprofessionnelle, le paiement du 13ème mois, l’élaboration d’un nouveau système de rémunération, le groupement d’intérêt économique, le paiement d’un bonus partiel de cession des actifs, la mutation du personnel des sites vers la base, la prime de panier, l’évolution des primes sur le Cap Lopez et la prime de responsabilité.

Joslin Renders Boubata

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here