Traitement des bons de caisse à la Fonction publique

Lancé le 5 septembre pour huiler l’opération de recensement des agents publics, le site Internet du ministère de la Fonction publique est paralysé par un bug technique. Une situation qui contraint les agents à se déplacer pour retirer les fiches de visualisation à la Direction générale de la Solde.

L’opération de recensement biométrique des agents publics a du plomb dans l’aile. Elle est ralentie par un bug du site Internet du ministère de la Fonction publique. L’ambition du ministère, à travers cette plateforme, était d’huiler l’ensemble du processus pour disposer d’une base de données fiable, garantissant la pertinence et l’efficacité du système d’information et de gestion des ressources humaines.

En effet, le site Internet était destiné, selon le ministère, à «faciliter l’opération, en apportant des informations pratiques ainsi que celles nécessaires au remplissage des fiches de recensement. En effet, tous les agents de l’État devraient visualiser et imprimer leur situation administrative via ce site Internet».

S’exprimant le 17 septembre sur Gabon 1ère, plusieurs fonctionnaires ont affirmé qu’ils ne parviennent pas à accéder au site, pour recueillir les informations nécessaires pour remplir les fiches individuelles. «Depuis jeudi, j’ai le code. Malheureusement, malgré plusieurs tentatives, je n’ai pas pu accéder au site. Je me demande si c’est le code ou c’est un dysfonctionnement au niveau du site», a déclaré un fonctionnaire. Découragés, plusieurs agents ont décidé d’investir la Direction générale de la Solde pour retirer les fiches de visualisation.

Il sera difficile à cette administration, vu le nombre d’agents, de garantir une meilleure prise en main des recensés, et surtout avoir le temps de leur permettre de prendre connaissance des informations relatives au recensement biométrique. Vivement que cette plateforme numérique accessible à travers le lien http://www.recensement-biometrique.ga/ soit réactivée, pour éviter l’engorgement de la direction de la Solde.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here