Le Gabon perd deux places au classement 2019 des pays selon leur degré de préparation au commerce en ligne, établi par la Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement (Cnuced). Sur 152 économies évaluées, le pays se classe au 106e rang avec un indice de 38,3 points.

L’essor de l’Internet a révolutionné les habitudes et les façons de faire dans presque tous les secteurs d’activités. Depuis quelques années, le commerce en ligne connaît un succès impressionnant au Gabon grâce aux réseaux informatiques. Cependant, au cours des douze derniers mois, le pays a régressé de deux stades par rapport à 2018, ou il occupait la 104e place mondiale.

Avec un indice de 38,3 points en 2019, le Gabon occupe le 106e rang mondial et 14e en Afrique au classement du B2C E-commerce Index établi par la Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement (Cnuced). L’indice de l’organe onusien s’appuie sur quatre principaux facteurs permettant d’établir le classement, à savoir le taux de personnes utilisant Internet, le taux de personnes disposant d’un compte monétique, l’accès à des serveurs Internet sécurisés et la fiabilité des services postaux du pays.

Au Gabon, avec 33% de serveurs Internet sécurisés (normalisés), la part des personnes utilisant Internet en 2018 s’est fixée à 62%. Celle des personnes de plus de 15 ans ayant un accès au service de monnaie électronique dans la même période est de 59%. Cependant, la cote de fiabilité de la poste reste nulle.

En Afrique, les dix premières places au classement sont occupées par : Maurice (58e, 68,4 points), Tunisie (70e 58,1), Afrique du Sud (76e, 54,4), Nigeria (79e), Kenya (88e), Namibie (94e), Maroc (95e), Tanzanie (96e), Ghana (97e), Sénégal (98e , 42,7 points).

«L’indice 2019 du commerce électronique entre entreprises et consommateurs (B2C) classe 152 pays en fonction de leur volonté de se lancer dans le commerce électronique. Notre indice B2C montre à quel point le fossé numérique est réel et préoccupant entre pays développés et pays en développement», a déclaré la directrice de l’unité de la CNUCED qui élabore l’indice annuel, Shamika Sirimanne.

Pour la deuxième année consécutive, les Pays-Bas sont en tête de l’indice du commerce électronique entre entreprises et consommateurs (B2C) de la CNUCED, suivis de la Suisse. Les seuls pays non européens sur la liste des 10 premiers sont Singapour (3e) et l’Australie (10e).

Selon la CNUCED, l’indice B2C e-commerce permet également d’améliorer la fiabilité et la disponibilité des statistiques, en particulier dans les pays en développement. «En règle générale, les pays qui sont les moins bien préparés à l’économie numérique disposent également du moins grand nombre d’informations statistiques pour aider leurs décideurs à prendre des décisions en connaissance de cause», a déclaré Mme Sirimanne.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here