Nouveau gouvernement : La jeunesse de l’US s’étonne de l’éviction de Moukagni Iwangou

Célébrant son premier anniversaire le week-end écoulé, la Jeunesse de l’Union et solidarité (Lajus), parti de Jean De Dieu Moukagni Iwangou, s’étonne de la non-reconduction au gouvernement de leur leader politique.

Créé le 25 juillet 2019, le mouvement des jeunes du parti de Jean De Dieu Moukagni Iwangou, la Jeunesse de l’Union et solidarité (Lajus), a célébré son premier anniversaire le week-end écoulé. Si la jeune garde de l’US se réjouit du chemin parcouru en un an et entend fédérer un peu plus de jeunes autour des valeurs de ce parti, elle s’est exprimée sur l’actualité politique du Gabon marquée par le gouvernement de Rose Christiane Ossouka Raponda, rendu public le vendredi 17 juillet 2020.

Les jeunes de l’US par la voix de leur président, Fred Aurèle Zehou Moussock, ont dit constaté la non reconduction au gouvernement du président exécutif de leur parti, Jean De Dieu Moukagni-Iwangou et sa non-promotion aux fonctions plus élevées, marquant ainsi la fin de la participation de l’US au gouvernement.

Ce dernier a tenu «à marquer son étonnement face à une décision qui, jusque-là, demeure incomprise». Selon Fred Aurèle Zehou Moussock, «de l’avis général, l’action du président exécutif de US au sein du gouvernement semblait recueillir l’approbation non seulement de l’ensemble des acteurs des secteurs de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, mais également des populations gabonaises, qui ont su apprécier sa gouvernance en prenant en compte le contexte, les difficultés et l’absence de mise à disposition de moyens conséquents pour mener à bien les responsabilités qui lui ont été confiées».

Les jeunes de l’US ont souhaité être édifiés sur les raisons qui justifient la fin de la participation de leur parti au gouvernement. Ils ont également exprimé quelques préoccupations concernant la tonalité qu’aura désormais le discours politique du parti et quelles stratégies de redéploiement du parti sur le terrain. Les jeunes du parti s’inquiètent également de l’avenir, notamment pour leur insertion économique et professionnelle. «Les membres de Lajus souhaitent vous entendre sur la politique sociale du parti envers ses jeunes», s’est adressé Fred Aurèle Zehou Moussock à Jean De Dieu Moukagni Iwangou,

Le président exécutif de l’US a dit se réserver le temps de revenir sur sa non-reconduction au gouvernement devant l’opinion. Quant à la tonalité du discours et le redéploiement de son parti sur le terrain, il a annoncé que la nouvelle orientation de l’US sera débattue au cours des prochaines universités du parti qui devraient se tenir bientôt. Pour la politique sociale de l’US à l’endroit de ses jeunes, l’ancien ministre a dit prendre acte de la doléance de Lajus, en encourageant sa jeune garde à lui faire des propositions dans ce sens avec des projets à financer.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....

Gabon : Pizolub durement frappée par la crise

La société Pizolub est dans la tourmente. Depuis trois mois, la production est à l’arrêt tandis que les salaires sont impayés. Une situation à...

Suivez-nous!

1,336FansLike
124FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....