spot_imgspot_img

Le BDP décapité à Libreville

Trois membres du mouvement d’opposition radicale en exil « Bongo Doit Partir » (BDP) ont été arrêtés le week-end écoulé à Libreville, alors que se tenait le meeting de clôture de la tournée républicaine de 10 jours du président de la république.

La rédaction du peuple est mise au parfum par un appel téléphonique. Au bout du fil, celui qui se présente comme le président de la coordination nationale, Hugues Bessacque. Il nous apprend ce qui suit. «  La veille de la tournée du Chef d’Etat dans l’estuaire, nous avons fait l’objet d’une interpellation par les éléments de la DGR. Ils nous ont arrêtés et mis en cellule, moi et deux de mes responsables de cellules provinciaux . Dans la cellule, nous sommes torturés. Puis , on nous demande d ?aller montrer le domicile du Dr Edou (un autre membre de coordination). Arrivés au quartier Likouala, précisement au lieu-dit Café Saint-Germain, où était supposé habiter le Dr Edou, j?ai réussi à m’échapper. Mais ces deux animateurs sont toujours gardés au frais ».

Le numéro de téléphone étant codé, nous n’avons pu le rappeler afin de savoir les mobiles de leur arrestation. Néanmoins, d’aucuns soupçonnent l’activisme de leur ancien compagnon Okili Boyer, qui a récemment rallié avec armes et bagages le parti au pouvoir. D?autres font le lien avec la campagne de sabotage menée en marge du meeting du Chef de l’Etat, à travers les slogans « Bongo Doit Partir », qui ont orné les murs des édifices publics aux alentours de la tribune du bord de mer.

Dans un cas comme dans l’autre, c’est un coup dur pour le parti dirigé et fondé par le Dr Daniel Mengara.
 
Jean-Charles Ollame
Le Peuple: Hebdomadaire Indépendant Panafricain d’informations et d’analyses, n° 27 du 10 Juillet 2003

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
130FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES