spot_imgspot_img

Reflet : Terrorisme affiché du BDP-Gabon Nouveau

Le Mouvement fantomatique, connu sous l’appellation de BDP Gabon nouveau, s’est illustré de manière tonitruante ces derniers temps. Une fois de plus.

En effet, dans un communiqué abondamment diffusé par courrier électronique, « le parti » du Docteur Daniel Mangara, basé dans le New Jersey (USA), revendique « sa toute première opération de sabotage sur un transformateur d’électricité de Kinguélé, un quartier de Libreville, dans la nuit du Jeudi 29 Décembre ».

Le communiqué précise : « Cette opération faisait partie de la petite série d’opérations test que la branche armée du BDP avait prévu d’accomplir dans le cadre de ses préparatifs insurrectionnels soutenus, visant à établir au Gabon un climat d’ingouvernabilité permanent devant mener à l’écroulement du régime Bongo, si aucune réforme démocratique ne voit immédiatement le jour ». Cette gesticulation délirante et pitoyable, en dit long sur la mégalomanie et la tendance lourde à la mythomanie de cet opposant de pacotille qu’est Daniel Mangara. Sa démarche politique est des plus étranges. Le Gabon est un pays où depuis de longue date, les partis politiques d’opposition ont pignon sur rue. Le jeu démocratique s’y déroule à ciel ouvert. Personne n’y subit de persécutions pour les idées qu’il professe.

Monsieur Mangara, au lieu d’aller jouer les « réfugiés » politiques en Amérique, aurait été mieux inspiré de venir mener son combat politique dans son pays natal, où se trouvent réunies toutes les conditions pour une expression politique libre, mais dans la légalité. En réalité, la posture confortable dans laquelle il se complait, ne vise qu’à dissimuler un vide idéologique abyssal et l’absence de tout projet de société crédible. Il n’est pas étonnant qu’il ne dispose d’aucune base politique au Gabon, où ses palinodies ne suscitent que des sourires entendus.

Bref, à son sujet on peut parler de véritable paumé politique, hors du coup. Et pour cette raison même, il en est réduit à brandir de vaines menaces, en jouant les Don Quichotte. Quelle personne sensée peut vraiment le prendre au sérieux ?

En « asile » aux USA, pays champion de la lutte planétaire contre le terrorisme, il ose narguer les Autorités de ce pays en prônant ouvertement le terrorisme comme moyen d’accession au pouvoir ! C?est comme parler de corde dans la maison d’un pendu.

Il agit comme si cette Nation, récemment meurtrie dans sa chair, abriterait des aventuriers ayant opté pour la violence, déterminés à fouler aux pieds la légalité pour satisfaire leur ego démesuré.

Il faut croire qu’il ait omis volontairement d’adresser son fameux message aux services compétents américains. Espérons pour lui qu’il commettra à nouveau la maladresse de lancer des appels enflammés au terrorisme et à la haine, à partir de son « abri américain » car les conséquences ne se feraient pas attendre, un billet aller simple sur Libreville pour s’expliquer avec les résidents du quartier Kinguélé, si ce n’est dans l’un des quartiers de « Sans Famille ». Il y a des limites qu’on ne peut franchir impunément. Get off !

RO

Le Mirroir, du 16-01-2006

Exprimez-vous!

  1. Bien sûr, les pseudo journalistes du Miroir, qui sont en réalité des griots qui chantent les louanges pour satisfaire l’ego du nègre roi, trouveront que le combat du BDP est futile.
    Ils disent que le Gabon est un pays de liberté, que Daniel Mengara devait venir au Gabon pour faire de la politique. Si c’est pour finir comme Germain M’Ba non merci.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
132FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES