spot_imgspot_img

Gabon : 13 milliards de FCFA ont  »disparu » du budget des fêtes tournantes édition 2005

Le 1er président de la Cour des comptes, Gilbert Ngoulakia a révélé vendredi devant les sénateurs la ‘‘disparition » d’une coquette somme de 13 milliards de FCFA dans le budget des fêtes tournantes ou fêtes de l’indépendance édition 2005 célébrées simultanément dans les provinces de l’Ogooué Maritime (sud -ouest) et du Woleu Ntem (nord).

« L’examen de l’exécution des dits crédits fait ressortir qu’au 31 décembre 2005, les sommes investies pour la réalisation des projets des fêtes tournantes de la même année n’étaient pas entièrement utilisées », a affirmé M. Ngoulakia qui transmettait aux sénateurs la loi des règlements de l’année 2005.

« Les deux comptes ouverts à cet effet affichaient à cette date, un solde créditeur de 5,496 milliards de FCFA pour le premier et 7,2 milliards de FCFA pour le second », a-t-il révélé.

« La Cour s’interroge (…) sur la destination des soldes créditeurs desdits comptes », a-t-il dit devant des sénateurs restés également interrogateurs sur la destination qu’aurait pris cet argent pourtant inscrit au budget de l’Etat pour l’année 2005.

« Un audit en cours nous édifiera, dans les jours, les semaines qui suivent », a-t-il indiqué sans révéler les services qui mènent cette enquête ni la date prévisible de la fin de l’enquête.

Début 2006, le Fonds monétaire international (FMI) avait publié un rapport accablant sur la gestion des budgets affectés pour les travaux des projets de développement prévus pour les fêtes du 17 août.

L’institution de Breton Wood avait notamment déploré la surfacturation, le choix des projets non profitables aux populations, l’abandon des chantiers, la mauvaise exécution des chantiers, le saupoudrage et le manque de suivi des investissements réalisés.

Le gouvernement avait reconnu certaines erreurs mais a soutenu que l’initiative des fêtes tournantes participe effectivement au développement de l’arrière pays.

Depuis 2002, le président gabonais Omar Bongo Ondimba avait relancé une vielle initiative qui consistait à célébrer dans une ou deux provinces les festivités de la fête nationale. Les provinces retenues reçoivent chacune une enveloppe de 50 milliards de FCFA pour moderniser ses principales villes et participer à l’amélioration du cadre de vie des populations dans les provinces.

L’année dernière, la province de l’Estuaire qui abrite la capitale gabonaise a accueilli cette initiative. Cette année, la même province donnera le top pour le second round de cette commémoration tournante.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,865FansLike
129FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES