spot_imgspot_img

Les gabonais manifestent contre la France à Librev

Plusieurs dizaines de manifestants ont inscrit vendredi des slogans anti-français sur l’enceinte de l’ambassade de France à Libreville pour protester contre la reconduite de deux étudiants gabonais et un reportage sur le patrimoine du président Bongo en France.

La télévision France 2 a diffusé le lundi 3 mars dernier un reportage sur le patrimoine immobilier détenu par le président gabonais en France. Ce reportage s’appuyait sur un article publié en janvier dernier par « Le Monde » sur la base d’une enquête de la police française. La diffusion de ce reportage intervient dans un contexte diplomatique tendu, résultant du rapatriement par la France de deux étudiants gabonais. Acte dont le Gabon s’est déclaré « indigné » et pour lequel il a menacé « d’appliquer la réciprocité » à l’égard des Français en situation irrégulière au Gabon.

Voici, in extenso, le communiqué de presse du gouvernement gabonais consécutif au reportage de France 2 et à la convocation de l’ambassadeur de France au Gabon.

Communiqué de presse

Sur instructions du Ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération, de la Francophonie et de l’Intégration Régionale, Monsieur l’Ambassadeur, Directeur des Affaires Européennes a convoqué le Chargé d’Affaires a.i de l’Ambassade, Haute Représentation de la République Française au Gabon, pour lui remettre une note verbale de protestation du Gouvernement Gabonais.

Celle•ci vient dénoncer la diffusion par les médias d’Etat Français d’un reportage relatif aux accusations des Organisations Non Gouvernentales (ONG) françaises et africaines, concernant l’acquisition des biens immobiliers en France par le Président de la République Gabonaise, Chef de l’Etat Son Excellence, El Hadj Omar BONGO ONDIMBA.

A cette occasion, le Ministère des Affaires Etrangères a exprimé son étonnement sur la diffusion par l’audiovisuel d’Etat d’un dossier qui a fait l’objet d’un non lieu par la justice française, pour « infraction insuffisamment caractérisée », non sans relever que ladite diffusion se fait au mépris de nos intérêts mutuels, de l’excellence des relations qui lient nos deux pays et du fait que le Gabon est toujours demeuré un allié sûr pour la France.

Dans ce contexte, après avoir constaté que cette vive et hostile campagne de presse s’est intensifiée à l’ensemble des médias publics français, il a été notifié au Chargé d’Affaires a.i, que notre pays se réserve désormais le droit de réagir contre cet acharnement médiatique à l’endroit du Président de la République Gabonaise, conformément aux principes de réciprocité, et réfléchit actuellement sur la suite à donner aux relations Franco• Gabonaises.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,851FansLike
130FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES