spot_imgspot_img

Gabon : Le parc national des Plateaux Batékés à la recherche d’un plan de gestion

Mettre en place un plan de gestion du parc national des Plateaux Batékés pour mieux coordonner les besoins et les actions des différents acteurs impliqués dans la conservation et la protection de l’environnement, c’est l’objectif de l’atelier de planification des activités du parc national des Plateaux Batékés organisé à Lékoni, dans le Haut-Ogooué, par le ministère gabonais du Tourisme avec le concours de l’agence nationale des Parcs nationaux.

Réunis depuis le 16 mars à Lékoni, dans la province du Haut Ogooué, les experts du ministère du Tourisme et de l’Agence nationale des parcs nationaux réfléchissent à la mise en place d’un plan de gestion pour la coordination des besoins et des actions de différents acteurs oeuvrant pour la conservation et la protection de l’environnement singulièrement les parcs nationaux.

Cet atelier est l’occasion pour les autorités politico administratives de la province du Haut Ogooué de lancer un appel aux différents experts pour faire des propositions qui puissent satisfaire chacune des parties et aller au bénéfice du parc national des plateaux Batékés.

Selon Bernabé Bangalivoua, le secrétaire général de la province du Haut Ogooué « le présent séminaire est l’occasion d’interpeller ici tout les acteurs du secteur qu’il s’agisse des opérateurs économiques, des administrations publiques ou privées, des communautés villageoises et des associations, pour développer des synergies permettant de garantir une gestion durable de notre patrimoine naturel qui s’affiche désormais comme un produit phare sur le marché émetteur de recettes ».

Le parc national des plateaux batékés fait partie des treize parcs nationaux créés en 2002 par le chef de l’Etat gabonais Hadj Omar Bongo Ondimba au sortir du sommet de la terre à Johannesburg en Afrique du sud. Ce réseau de 13 parcs est une réponse partielle au problème du rejet des gaz à effet de serre dans l’atmosphère à l’origine de la destruction de la couche d’ozone. Il constitue cependant un formidable levier de développement grâce à son riche potentiel touristique.

Le Gabon qui s’est engagé dans la diversification de son économie pour préparer l’après pétrole mise sur le développement du tourisme, notamment l’écotourisme qui se présente aujourd’hui comme l’un des segments le plus rentable de l’industrie touristique.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
131FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES