spot_imgspot_img

Gabon : Les bureaux de l’ONG Brainforest cambriolés

Les locaux de l’Organisation Non Gouvernementale Brainforest, situés au quartier Louis, ont été visités dans la nuit du 16 au 17 mars dernier par des voleurs qui se sont emparés de trois ordinateurs portables ainsi que d’importants documents de l’organisation. Les premiers éléments de l’enquête laisse penser à un cambriolage commandité.
Trois ordinateurs portables manquants et d’importants documents disparus, c’est le constat fait par le président de l’Organisation Non Gouvernementale (ONG) Brainforest, Marc Ona, le matin du 17 mars dernier. Les locaux de l’ONG situés au quartier Louis, dans les salles jouxtant le conservatoire national de musique et de danse, ont été visités dans la nuit du 16 au 17 mars dernier, par des voleurs qui ne se sont visiblement intéressés qu’aux ordinateurs portables et à certains documents rangés dans les bureaux, constat qui laisse penser à un cambriolage commandité.

Le gardien, qui affirme par ailleurs avoir été pris d’un sommeil anormal, a estimé que les cambrioleurs auraient opéré aux alentours de deux heures du matin et se seraient introduits par la grille de sécurité du bureau du chef de projet de l’ONG. Tous les bureaux auraient été inspectés, notamment celui du président de l’ONG, Marc Ona, et d’importants documents y auraient été dérobés.

Le président de l’ONG affirme que la nature des faits laisse indiscutablement penser à un acte commandité : « Ce qui est curieux, c’est que les cambrioleurs se sont intéressés uniquement aux ordinateurs portables et aux documents. Sur la table du chef de projet, il y avait un appareil photo numérique qui n’a pas été volé. Aucun des cinq ordinateurs fixes que nous possédons n’a été touché » explique Marc Ona au quotidien l’Union. « Nous faisons un travail citoyen, pour la nation. Il y a des personnes qui ne sont pas très d’accord avec ce que nous faisons. Mais ce qui nous préoccupe, c’est plutôt la situation d’insécurité qui se généralise » a-t-il ajouté.

Les responsables de l’ONG ont toutefois assuré que les ordinateurs portables volés ne contenaient aucun document confidentiel ou de nature à servir les intérêts des commanditaires, l’ensemble des résultats produits par l’ONG étant régulièrement publié. Néanmoins, même si l’essentiel pourra être reconstitué, le vol de ces données numériques et manuscrites représente la perte de plusieurs années de travail.

Pour rappel, Brainforest est une ONG environnementale qui œuvre pour l’exploitation rationnelle et durable de la forêt du bassin du Congo. Son président, Marc Ona, est également coordonnateur de la coalition «Publiez Ce Que Vous Payez».

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,855FansLike
130FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES