spot_imgspot_img

Mamboundou Chez Bongo Ondimba: Touchez Pas à Mon Pote Omar!

Dans une interview plutôt nuancée suite à la polémique sur les biens immobiliers d’Omar Bongo en France déclenchée par un documentaire de France 2 diffusé le 3 mars dernier, Pierre Mamboundou, le 6 mars dernier, semblait désormais, après une énième visite chez son nouveau pote Omar Bongo, chercher ses mots sur un sujet qui touche pourtant au centre de la débâcle bongoïste vieille de 40 ans au Gabon. L’ancien Mamboundou de 2005 aurait sans doute fustigé Omar Bongo sur ce qui saute pourtant aux yeux comme l’enrichissement illicite d’un homme qui a rassemblé en France une fortune immobilière personnelle qui a laissé le Gabon totalement paupérisé. Il ne faut pourtant pas être sorcier pour savoir le lien ombilical qui existe entre la fortune personnelle d’Omar Bongo et ses biens au Gabon et à l’étranger, biens dont l’évaluation globale indique qu’ils peuvent rembourser près de 50% de la dette gabonaise d’aujourd’hui (3,6 milliards de dollars).

La surprise, c’est d’entendre le nouveau Pierre Mamboundou prendre la défense de son nouvel allié Omar Bongo, qu’il désigne désormais par le titre élogieux de « président de la République », et appeler « cabale qui est organisée contre le président de la République » un documentaire qui ne fait que révéler des faits pourtant connus de tous et que lui-même critiquait encore il y a à peine deux ans ! Pourtant, tout le monde sait qu’Omar Bongo devrait être considéré comme un criminel ayant mis son pays entièrement à genoux à cause de détournements et d’une corruption devenus endémiques au Gabon.

Bizarrement, Mamboundou n’est plus sûr de rien du tout sur la corruption et les détournements commis par Omar Bongo puisqu’il utilise désormais le conditionnel pour parler des « biens que le président de la République aurait acquis pendant 40 ans». Pire, le Mamboundou qui aimait jadis agiter les textes de lois pour fustiger son ancien adversaire semble devenu tout d’un coup très ignorant sur les lois gabonaises et les accords signés avec la France, jugeant maintenant, en plus, que le débat sur les biens de Bongo ne peut pas être extérieur au Gabon et doit demeurer un débat national. Ah bon ? Et que diront Mamboundou et son ami Omar Bongo si la France se décidait à bloquer les « avoirs » d’Omar Bongo en France pour cause d’origine inconnue ou douteuse, surtout quand, pour payer la limousine de plus 390.000 Euros (256 millions de F CFA) à sa femme, Omar Bongo utilise des chèques émis par le trésor public gabonais par l’entremise du compte de l’ambassade de France à Paris’ France 2 parle même d’une Bugatti de 1,1 million d’Euros (722 millions de F CFA).

Bongo et son ami Pierre Mamboundou

A titre indicatif, le reportage de France 2 incriminé ici révèle que Bongo possède près de 33 propriétés en France pour une valeur totale de 150 millions d’Euros (près de 100 milliards de FCFA). Et ce ne sont là que les propriétés traçables. Cela n’inclut pas les propriétés dissimulées sous des noms d’emprunt ou de complices. Et cela n’inclut pas non plus d’autres composantes de la fortune entière du bonhomme, qui , par exemple, dispose de comptes bancaires et de propriétés dans d’autres pays du monde, y compris la Suisse, les Etats-Unis et le Maroc, sans parler d’autres types d’investissements comme les prises de part dans des entreprises marocaines, gabonaises et autres.

Ekié, ah Mamboundou Mamboundou, an toh fe n’nah va ? Doit-on désormais comprendre que Mamboundou trouve désormais normale la confusion avérée qui est faite entre les affaires personnelles d’Omar Bongo et les comptes de l’état gabonais ?

Bon, c’est vrai que Mamboundou a lui-même reçu quelques milliards pour aller développer sa poche… euh pardon, pour aller développer Ndendé à la place de l’état. Sa culture de la chose publique n’est peut-être pas, à ce titre, si différente que cela de celle d’Omar Bongo. Omar Bongo, c’est l’état et Mamboundou, c’est Ndendé. Qui se ressemble s’assemble, dit-on souvent… Et c’est vrai qu’aux dernières nouvelles, Mamboundou circulait désormais en grosses Hummers (Bongo lui en aurait offert trois, avec quelques petits milliards saupoudrés par-dessus, juste pour la route…).

Ô que les voies de la politique gabonaise restent bien insondables pour le commun des mortels que nous, pauvres Gabonais, sommes !

Exprimez-vous!

  1. Pierre Mamboundou avait promis lors d’un meeting de ne plus jamais mettre pied à la présidence tant que Bongo sera président de la République gabonaise c’est dommage que sa parole puisse valoir un clou et vous mr Pernelien c’est pas parce que on agresse un candidat et qu’on châtie certains de ses comportements qu’on devient automatiquement xénophobie, la critique est constructive dit-on et les Gabonais doivent savoir tout d’une personne si ils veulent l’élire à la tête de leur pays. Vous monsieur le passionné, vous voyez le mal partout c’est parce que le bdp dit des vérités sur un x que forcément il y a parti pris car c’est un site qui nous révèle l’état de certaines choses et si il s’avère que PM n’a pas tenu sa parole ce n’est guère de la faute du bdp.

  2. c’est franchement decevant de savoir q’un homme dont nous avons donner confiance vienne nous decevoir;pierre mamboundou mérite une serieuse lapidation comme dans le temps;c’est imcompréhensif et la population ne comprend pas qu’un homme kom PM ki était contre les manigances d’omar bongo,aujourd’hui ils mangent dans le meme le plat et se sert la main,c’est vrai ke la mort du papi nous affecte,mais quand meme il faut kon dise aussi la vérité ke ce sera une libération de la population oppriméé;disons les choz à ki veut les entendre on en a mar de toutes ces conneries faites par ces dinausores;on veut le changement maintenant

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,848FansLike
130FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES