spot_imgspot_img

Pose symbolique de scellés sur un hôtel particulier d’Omar Bongo à Paris

Des militants français et gabonais ont symboliquement posé jeudi des scellés sur un hôtel particulier présenté comme appartenant à la famille du président Omar Bongo à Paris, pour protester contre la visite du secrétaire d’Etat à la Coopération Alain Joyandet au Gabon.

« Joyandet va faire des courbettes devant Bongo », alors que ce dernier est responsable du « pillage de son pays » et a « obtenu l’éviction de Jean-Marie Bockel qui avait dit trop fort son intention d’en finir avec la Françafrique », a dénoncé l’un des militants de l’association « Cellule Françafrique » qui organisait cette mise en scène.

Il faisait référence à l’ancien secrétaire d’Etat à la Coopération, Jean-Marie Bockel, dont le départ en mars avait été salué par Libreville.

Une pancarte « Bien mal acquis » a été scotchée sur l’imposante porte de l’hôtel particulier dans le très chic 8ème arrondissement et des rubans d’adhésifs appliqués pour en bloquer l’entrée.

« Nous souhaitons saisir symboliquement cet hôtel particulier acheté en 2007 par la famille Bongo pour la modique somme de 18.875 millions d’euros (…) pour interroger la France et nos hommes politiques sur les relations actuelles avec certains potentats et régimes corrompus en Afrique », a déclaré un militant, déguisé en huissier.

Il a « symboliquement » remis « le contrat de restitution de ce bien » à Marc Ona Essangui, un des principaux représentants de la société civile gabonaise, en visite en France. « Nous voulons des relations beaucoup plus saines d’Etat à Etat », a déclaré ce dernier.

Un membre de la

Selon l’association, cet hôtel particulier fait partie des nombreuses résidences que la famille Bongo possède en France et au sujet desquelles une enquête de police avait été ouverte après une plainte d’associations.

Des ONG affirmaient que ces biens avaient été acquis avec de l’argent public détourné. Ce dossier a été classé sans suite. Des responsables gabonais ont dénoncé une « campagne de dénigrement » contre M. Bongo.

Le Gabon est le 84e pays le plus riche au monde si on considère son Produit intérieur brut (PIB) par habitant, mais il dégringole à la 119e place, sur 177 Etats, dans le classement de l’Indicateur du développement humain (IDH).

Exprimez-vous!

  1. tous les biens de bongo dans le monde c’est l’argent du gabon. les dirigeants de la france doivent montrer leur bonne foi en saisissant les biens mals acquis du président le moins intelligent du monde.
    malgré les 40 ans au pouvoir, il reste toujours villageois.
    jai pitié pour les populations gabonaises.
    et c’est comme sa qu’il ose vouloir donner des leçons amon président gbagbo.

  2. Il n y a que la force pour faire partir un dictateur. Karl Marx,le Che et bien d’autres l’avaient compris depuis longtemps. On ne peut pas détruire un régime de l’intérieur alors que tu l’avais combattu de l’extérieur:ils ont un regard attentif sur toi. On ne peut pas chasser le régime Bongo par les votes,il sera perpétué par son fils. Les biens de la famille Bongo en France c’est une goute d’eau dans la mer, 1/1000000 de son patrimoine dans le monde entier. Ecoutez,le Gabon a été béni par Dieu et maudit par le régime Bongo. Il appartient aux gabonais de laver cette malédiction.
    Guerriero

  3. ONG « BIEN ÊTRE ENVIRONNEMENT »

    PORT-GENTIL, LE 12 MARS 2008
    ————————————-

    Le Président Actif
    ___________

    A

    Monsieur Le GOUVERNEUR
    Province de L’Ogooué Maritime

    Objet : Affaires ROBERT MARINE SERVICES

    Monsieur Le Gouverneur

    Plusieurs semaine nous sépare de la dernière visite à Port-gentil de Monsieur le MINISTRE de la MARINE MARCHANDE & des EQUIPEMENTS PORTUAIRES, et de la décision prise en conseil de ministre en ce qui concerne la destruction d’une partie du quai et l’enlèvement de conteneurs enfoncés dans la mer sur le site de la base ROBERT MARINE SERVICES près de la SOGARA.

    Nous remarquons simplement la non application des décisions du ministère de tutelle par la dite société de passer à la phase exécutoire, ce qui constitue pour nous une violation des principes du code international de l’environnement en matière de protection du DOMAINE PUBLIC MARITIME, et une volonté affichée de Monsieur ROBERT CHAMI d’ignorer la décision prise en conseil de ministre sous l’autorité du chef de l’état son Excellence EL HADJ OMAR BONGO ONDIMBA.

    Monsieur le Gouverneur, dans cette partie du littoral les dégâts sont considérables et ils vont être plus considérables en ce qui concerne la qualité de la biodiversité et la préservation de l’écosystème dans la baie du cap, autant d’élément qui constituent notre environnement si nous ne prenons pas en considération les décisions prises par les pouvoirs publique.

    Aussi, l’action de L’ONG « BIEN ETRE ENVIRONNEMENT » est d’aider et accompagner le développement tout en préservant le capital naturel dans le respect des textes pris en application.

    La préservation de l’environnement ne veut pas dire arrêter le cours du développement, c’est fort de cela que nous demandons aux intervenants en faveur du dossier ROBERT MARINE SERVICES d’arrêter d’interférer aux décisions gouvernementales, et plutôt se placer dans la cause d’un intérêt majeur commun pour le bien des générations futures.

    Dans l’attente, et avec mes remerciements anticipés, et l’espoir de la fin du dossier environnemental socio-écologique ROBERT MARINE SERVICES, je vous prie de croire Monsieur le Gouverneur de la Province de L’Ogooué Maritime, à l’expression de mon profond respect.

    Edgar AWORE BOUMAH

    ONG  » BIEN ÊTRE ENVIRONNEMENT  »
    Port-Gentil
    BP : 2547 TEL. : +241 05 98 86 10

    Copies :
    1. Mr. Le DPAM
    2. Canal Delta
    3. Radio Mandji
    4. Tv+ Gabon
    5. L’union

    Les espaces, ressources et milieux naturels, les sites et paysages, la qualité de l’air, les espèces animales et végétales, la diversité et les équilibres biologiques auxquels ils participent font partie du patrimoine commun de la nation …

  4. Très bien, je trouve cette initiative très bien. Se sont des actions comme celle là qu’il faut contre les despotes africains, et partout dans le monde, et notamment dans les pays riches, pour humilier les chiens vorace et primitif au pouvoir en Afrique noire. Se sont des actions symbolique comme cela qui risquerons de faire comprendre à nos rois nègres imbéciles, qu’ils sont ridicules puisque, ceux chez qui ils achètent les biens, les trouvent simplet. Les hôpitaux manquent de tout au Gabon, et le petit pygmée complexé au pouvoir depuis 40 ans au Gabon, achète un hôtel particulier à Paris en 2007 pour plus de dix huit millions huit cent mille euros, quel primitif. Le petit macaque ne savait même pas dire biodiversité devant l’assemblée générale de l’ONU en 2005, il a dit : biosité, une preuve d’illettrisme de sa part, qui a provoqué l’hilarité générale des autres délégations. Pour Bongo, développé le Gabon c’est d’avoir beaucoup de biens en France. Cela constitue pour lui une forme de réussite, de bonne gestion, d’un grand PDG américain, européen où asiatique, il ne se trouve même pas ridicule. Et pourtant, pour nous, il est lamentablement ridicule, car nous pensons le contraire. Pour nous un bon gestionnaire, c’est celui qui a développé son pays. Nous donnerons son âme aux chiens, pour être bien sûr qu’il ne reviendra pas après sa mort.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,852FansLike
130FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES