spot_imgspot_img

Gabon: À Port – Gentil, la pratique du football amateur les jours de week-ends reste la principale préoccupation des jeunes en manque de distraction

A Port–Gentil, pour échapper à l’oisiveté, la pratique du football amateur, les week-ends, reste la principale préoccupation des jeunes en manque de distraction et de loisirs dans cette cité pétrolière, a constaté GABONEWS.

De préférence, ces jeunes notamment des écoliers, investissent les cours de jeux de différents établissements scolaires de la capitale économique pour s’adonner au football sur des aires sablonneux.

Ainsi, l’on constate que sur un seul terrain, peuvent se jouer plusieurs matchs de football avec des équipes différentes. L’objectif, explique Rodrigue (élève au collège Delta en classe de 6ème), est de faire jouer tout le monde dans des rencontres entre jeunes d’un même quartier lorsque ce n’est pas un match aux allures de défis entre deux quartiers.

Dans cet univers, le temps ne compte plus pour eux. L’essentiel développe Jules (15 ans), étant de se faire plaisir. Ces matchs peuvent ainsi durer le temps d’une journée entière.

L’équipement et autres accessoires liés à la pratique du football ne sont pas très importants. Ici, c’est jouer et se procurer du plaisir qui compte. Pieds nus, un seul pied de chaussure sur la jambe qui shoote, des maillots à l’emporte-pièce, tout est bon pour jouer.

Pour différencier les équipes, l’une des équipes va jouer habillée tandis les joueurs de l’autre vont se mettre le torse nu.

Les lois, restent tout de même applicables pour sanctionner les antijeux et favoriser du beau football d’où la présence d’un arbitre choisi au milieu des joueurs.

« La pratique du football tous les week-ends nous permet d’échapper aux banditisme et à ses méfaits nuisibles», a déclaré Frank (18ans) surnommé Ronaldo, nom de son idole (footballeur professionnel évoluant dans un club de renom du le championnat Italien).

Et généralement, les jeunes footballeurs sont à la fois supporteurs d’eux-mêmes ou de leurs coéquipiers.

« Je pense que cette activité vaut mieux que le braquage et le vol qui sont mauvais pour des jeunes sensés nous remplacer demain », a encouragé un père de famille soucieux du devenir de la jeunesse gabonaise, particulièrement de ses enfants.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
131FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES