spot_imgspot_img

Gabon: Société: le phénomène des élèves cascadeurs refait surface à Libreville

Le phénomène des élèves cascadant sur les toits des bus de Société gabonaise de transport (SOGATRA) a refait, depuis quelques temps, surface dans la ville Libreville et dans sa banlieue sud à Owendo, où l’on peut de nouveau voir les élèves cagoulés gesticuler sur les toits des bus, bravant moult dangers et s’exposant à une mort violente, comme celle enregistrée par le passé.

Ils sont des centaines à cascader chaque matins sur les toits, les portières et les fenêtre des autobus de la Sogatra lors du transport scolaire, y faisant des acrobaties de tout genre pour certains et pour, c’est le lieu idoine pour montrer leur talent de rappeur.

Les établissements d’où sont généralement issus ces élèves « gangsters » sont le lycée technique national, situé à Owendo et une frange non négligeable des élèves des établissements de la commune de Libreville.

« Une fois qu’on les attrape, on les conduit chez les Forces de l’ordre et ils y sont relâchés à l’instant même. Donc nous, à notre niveau, pour leur compliquer la tâche, nous sommes obligés de mettre de la graisse ou de l’huile de gasoil, sur les toits de nos bus. Mallgré cela, ils continuent », a expliqué un agent de la Sogatra.

Ce phénomène revient, deux ans après une nette baisse de régime à cause de la présence sur les voies, de la brigade routière chargée de la gestion des automobilistes à la sortie des cours.

Rappelons que ce phénomène de cascadeurs est à l’origine de nombreux morts à Libreville.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,852FansLike
130FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES