spot_imgspot_img

Gabon: Réunion du Conseil d’Administration de l’Université Omar Bongo

Les travaux de la première session de l’année en cours du Conseil d’Administration de l’Université Omar Bongo ont été ouverts mardi matin dans la salle des Actes du foyer Avaro, par le ministre de l’Enseignement supérieur, Dieudonné Pambo, président dudit conseil, assisté du ministre délégué auprès du ministre de l’Economie, des Finances, du Budget et de la Privatisation, chargé de l’Economie, Charles Mba.

Dans son mot de bienvenue, Michel Mboumi, Secrétaire Général de l’Université Omar Bongo, a attiré l’attention de tous les membres du Conseil, particulièrement celle du ministre de tutelle, sur les difficultés financières et structurelles auxquelles se trouve confrontée la première université du Gabon et, par conséquent, la nécessité de prendre les mesures qui s’imposent.

Le Pr. Fidèle-Pierre Nze-Nguema, Recteur de l’UOB, est également revenu sur le déficit budgétaire et structurel que connaît l’ex Université Nationale du Gabon (UNG) qui, selon lui, entrave, à plusieurs égards, le processus d’arrimage de l’institution au LMD. Par ailleurs, afin d’éviter le recours constant à la rallonge budgétaire auquel est astreinte l’université depuis trois ans, il a appelé à une évaluation en termes réels des besoins de fonctionnement de celle-ci.

Le ministre de tutelle, Dieudonné Pambo, qui s’est félicité de la forte participation des membres du Conseil n’appartenant pas au ministère de l’Enseignement supérieur, avant de revenir sur l’exigence d’identifier des points d’activités en terme de recommandations ou de décisions administratives qui soient « raisonnables et réalistes », a rappelé aux uns et aux autres les attentes et les missions du Conseil d’Administration comparativement aux autres instances décisionnelles de l’Université. Il a vivement souhaité que les sessions du Conseil d’Administration se tiennent à temps et espace réguliers.

Enfin, Charles Mba, ministre délégué en charge de l’Economie, a demandé aux responsables de l’Université Omar Bongo d’aborder et traiter les questions financières lors du Conseil avec beaucoup d’attention et de minutie. Il les a, par la suite, conseillé de souvent soumettre leurs états de besoins à temps et de manière clairement détaillée. « En termes de finances publiques, il ne suffit pas de fixer les montants ou des chiffres, il faut également, de manière distincte, spécifier les besoins. » a-t-il conclu.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
131FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES