spot_imgspot_img

Gabon : La colère des enseignants stagiaires de l’ENI d’Oyem

Les enseignants stagiaires de l’Ecole nationale des instituteurs (ENI) d’Oyem, dans la province du Woleu Ntem, sont montés au créneau le 13 juin pour réclamer le paiement de leurs bourses. Selon certaines sources, cette situation serait due au retard accusé par les responsables du ministère de l’Education dans la distribution des ordres de paiement. Les enseignants stagiaires conditionnent la reprise des cours par le paiement intégral de leurs bourses.
L’école nationale des instituteurs (ENI) d’Oyem est en ébullition depuis le 13 juin, ses pensionnaires réclament le versement intégral de leurs bourses.

Ces grands élèves s’insurgent notamment contre les retards observés depuis le début de l’année académique dans la distribution des ordres de paiement qui obligent plusieurs d’entre eux à vivre dans la précarité et à suivre avec beaucoup d’irrégularité leurs cours.

Selon un élève enseignant « nous sommes dehors parce que depuis un bout de temps nous avons des problèmes à rentrer en possession de nos bourses. Car nous avons passé toute l’année dernière sans bourses et depuis que nous avons commencé cette année académique nous avons perçu nos bourses avec beaucoup de retard ».

« Notre formation est connue dans tous le pays et nous remarquons que certaines provinces ont déjà perçu leurs quatre bourses mais nous jusqu’à ce jour nous avons juste perçu trois des quatre » a ajouté une autre visiblement remontée.

L’inspection déléguée académique de la province du Woleu Ntem est pointée du doigt dans cette affaire par les enseignants stagiaires qui l’accusent d’avoir détourné les bourses. Selon l’inspecteur délégué académique du Woleu Ntem, l’éducation nationale ne gère pas les bourses et ne serait nullement responsable des retards observés dans la distribution des bourses aux ayants droits.

 » Je leur ai dit simplement qu’à notre niveau nous allons prendre toutes les dispositions qu’il faut afin de voir pourquoi chaque année on observe ces retards dans le paiement des bourses aux étudiants », a déclaré l’inspecteur délégué académique.

Saisi de l’affaire le secrétaire général de la province qui se serait entretenu avec les étudiants en colère leur a recommandé la patience et les a assuré que le dossier sera étudié par le gouverneur de la province du Woleu Ntem dans les plus brefs délais pour trouver une solution à cette épineuse situation.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,855FansLike
130FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES