spot_imgspot_img

Gabon : Le Japon planifie la construction d’un centre d’appui à la pêche artisanale à Lalala

L’ambassadeur du Japon au Gabon, Motoi Kato, s’est entretenu le 16 juin dernier avec le ministre délégué auprès du ministère de l’Economie forestière en charge de la Pêche, Hugues Alexandre Barro Chambrier, pour définir les conditions de l’installation prochaine d’un centre communautaire pour l’appui à la pêche artisanale dans la capitale gabonaise. Une mission d’experts de l’agence de coopération internationale japonaise procède depuis quelques jours aux études de faisabilité de cette structure qui pourrait être construite au quartier Lalala.
Après les centres communautaires d’Owendo, Omboué, Port-Gentil et Lambaréné, la coopération japonaise entend étendre la promotion de la pêche artisanale à la capitale gabonaise avec la construction d’une structure similaire au quartier Lalala.

L’ambassadeur nippon au Gabon, Motoi Kato, a rencontré le ministre délégué auprès de l’Economie forestière en charge de la Pêche, Hugues Alexandre Barro Chambrier, pour définir les conditions et les modalités de ce projet.

Le diplomate nippon a détaillé les axes complémentaires de cette coopération, comme la formation des pêcheurs, la mise en place d’un système de micro finance, le renforcement de l’aquaculture ou encore la fourniture de filets fixes.

Le ministre délégué a annoncé que la construction de ce centre communautaire d’appui à la pêche artisanale engagerait quelques 15 milliards de francs CFA.

Une mission préliminaire de l’Agence de coopération internationale japonaise (JICAD), menée par Harada Katsunari, séjourne déjà à Libreville depuis plusieurs jours pour procéder aux études de faisabilité de ce projet.

«La pêche est un domaine privilégié dans la coopération entre la Gabon et le Japon (…) Grâce aux microprojets que le Gabon et le Japon mettent conjointement en place, de nombreuses personnes pourront se prendre en charge» s’est félicité monsieur Kato.

Le ministre délégué du département de tutelle a rappelé que ce projet s’inscrivait dans le cadre d’un programme mis en place par le gouvernement depuis 1980 pour pallier l’absence de zones d’activités dédiées aux pêcheurs artisanaux et le manque d’organisation au sein de la profession.

La nouvelle structure qui devrait prochainement être mise en place à Libreville apportera un cadre et des conditions de travail améliorées, réduira les débarquements informels et permettra une meilleure collecte des données statistiques pour l’élaboration des politiques nationales de soutien à ce domaine d’activités.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
130FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES