spot_imgspot_img

Gabon: Le Centre d’Alphabétisation pour adultes de Nkembo s’apprête pour les vacances

Le Centre d’Alphabétisation pour adultes de Nkembo, dans le 2ème arrondissement de Libreville s’organise pour aller en vacance comme dans tous les établissements de la capitale, a cet effet, les enseignants du Centre procèdent au calcul des moyennes des 150 élèves inscrits pour cette année 2007-2008 et dont l’âge varie de 16 à 60ans repartie en 4 niveaux de formation, a constaté GABONEWS.

Comme dans les établissements scolaires ordinaires de la capitale, la fin d’année académique de chaque niveau est couronnée par la remise des bulletins scolaires dans lesquels sont inscrits les résultats des efforts fournis pendant toute l’année.

Aussi, c’est à la fin du 4ème niveau, qui équivaut au Cours moyen deuxième année (CMII) qu’une attestation est délivrée aux différents apprenants des centres d’alphabétisation, attestation qui leur permet d’entrer dans des centres de formation tel que le Centre des métiers de la femme (CEMEF).

Au Gabon, les femmes seraient les plus touchées par l’analphabétisme en raison du taux de participation élevé de ces dernières dans les différents centres du pays, aussi, aucune enquête approfondie n’a été publié jusqu’à ce jour, à ce sujet.

Le travail dans les centres d’alphabétisation n’est pas de toute sinécure. C’est ce qui fait dire à Assong Mve Elisabeth, enseignante au centre d’alphabétisation de Nkembo que « Nous nous devons d’être très patients avec chacun des élèves, car à chaque apprenant, un problème particulier, de plus le facteur âge est très important dans la manière de dispenser le cours mais aussi d’assimiler ».

« Les élèves des centres d’alphabétisation ne doivent pas bénéficier d’un repos excédant trois semaines de peur qu’ils oublient tous les enseignements dispensés pendant l’année, mais malheureusement nous sommes confronté à ce problème d’éternel recommencement et c’est le combat que nous menons afin de permettre aux apprenants d’assimiler une fois pour toute les enseignements de chaque niveau», a déclaré à son tour Ebang Clotilde enseignante.

Soulignons que l’alphabétisation traditionnelle pratiquée actuellement au Gabon pourrait faire place l’an prochain à l’alphabétisation de professionnalisation pratiquée dans les pays industrialisé.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,851FansLike
130FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES