spot_imgspot_img

Gabon : Assélé fait le point sur les dernières élections locales

Le président fondateur du Cercle des libéraux réformateurs (CLR), le ministre de la Communication Jean Boniface Assélé, a réuni son bureau directeur le 18 juin dernier au siège du parti à Libreville pour tirer les enseignements des dernières élections locales du 27 avril dernier. Le leader du CLR a salué le maintien du nombre d’élus de son parti mais a toutefois dénoncé le manque de loyauté de certains des membres qui handicaperait l’essor de la formation politique.

Pour identifier les problèmes enregistrés afin de mieux préparer les prochaines consultations électorales, le président fondateur du Cercle des libéraux réformateurs (CLR), Jean Boniface Assélé, a invité son directoire à un débriefing le 18 juin dernier au siège parti, sis au quartier Sogatol, dans le 5e arrondissement de Libreville.

Cette réunion a permis au président du parti, par ailleurs ministre de la Communication, d’identifier les causes de défaite de certains candidats de leur rang aux élections locales du 27 avril dernier, de statuer sur les cas d’indisciplines enregistrés, mais également de saluer la réussite de certains, qui a permis au parti de conserver quelques sièges stratégiques, comme celui du 3e arrondissement de Libreville.

« C’est un bilan sommes toutes positif puisque nous avons essayé de conserver le nombre de nos conseillers. Nous tournons autour d’une vingtaine de conseillers et c’est une bonne chose. Nous estimons que c’est un bilan positif car le quatrième maire adjoint de Libreville est des nôtres. C’est vrai que nous aurions pu faire mieux si les camarades étaient plus consciencieux, plus professionnels, mais c’est bien au regard des difficultés auxquelles nos candidats ont été confrontées » a déclaré monsieur Assélé lors de cette réunion.

« J’ai tenu personnellement à féliciter ces camarades qui ont accepté de défendre les couleurs du parti et je n’ai pas manqué de leur dire que je comptais sur eux » a-t-il ajouté.

Au titre des écarts de certains des membres du parti lors des dernières élections, monsieur Assélé a rappelé que le « parti a des statuts et un règlement intérieur qui sont des documents à respecter. Les camarades qui se sont amusés à vendre le parti, les camarades qui n’ont pas suivi la politique de la direction, ceux qui sont allés se présenter sur d’autres listes, ce sont des camarades que nous devons punir conformément aux dispositions statutaires » a rappelé le président du CLR.

Le directoire de cette formation politique a ainsi pu identifier les insuffisances, qu’elles soient d’ordre matérielles ou humaines, pour mieux préparer les prochaines consultations électorales. Le président fondateur du CLR a également appelé les membres du directoire à mettre dès à présent en branle la préparation du 3e congrès ordinaire du parti qui doit se tenir dans quelques semaines.

« Le congrès se réuni tous les 5 ans pour faire le bilan, puis nous faisons une projection des idées et des objectifs du parti pour les cinq prochaines années. J’ai pensé qu’il fallait s’y prendre très tôt parce qu’il y a beaucoup de choses à mettre en place. Donc il nous faut évaluer le coup de la manifestation, la durée et rassembler les moyens financiers pour que les camarades qui viendront de l’intérieur du pays soient bien accueillis et passent un séjour agréable à Libreville » a conclu Jean Boniface Assélé.

Cette réunion aura enfin permis au président fondateur de cette formation politique de préparer le renouvellement imminent du directoire du parti.

Au 1er janvier dernier, Jean Boniface Assélé, qui a classé le CLR au quatrième rang des 40 partis politiques qui composent la majorité présidentielle, envisageait une amélioration de cette position.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,846FansLike
130FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES