spot_imgspot_img

Gabon : L’Afrique du Sud évalue le potentiel agricole gabonais

Le ministre de l’Agriculture, Faustin Boukoubi a reçu le 23 juin à Libreville une délégation d’hommes d’affaires Sud africains, conduits par l’ambassadeur de ce pays au Gabon, Jomoh Khasu, pour étudier le potentiel agricole gabonais. Cette réunion a permis de définir les perspectives de partenariat entre les deux pays pour permettre au Gabon de bénéficier de l’expertise sud africaine pour le développement du son agriculture.

Une délégation d’hommes d’affaires Sud africains a été reçue le 23 juin par le ministre de l’Agriculture, Faustin Boukoubi, pour étudier les axes d’une future coopération entre les deux pays pour le développement du secteur agricole gabonais.

Conduite par l’ambassadeur d’Afrique du Sud au Gabon, Jomoh Khasu, la délégation a étudié avec le ministre Boukoubi le potentiel agricole gabonais, ses forces et ses faiblesses, mais aussi les moyens à mettre en œuvre pour l’améliorer, le développer et le moderniser.

« Les terres appartiennent toutes à l’Etat et, en fonction des projets qui sont présentés par les investisseurs potentiels, l’Etat accorde ces terres là pour des périodes plus ou moins élevées, jusqu’à trente ans en cas de nécessité. Quelqu’un qui veut faire un potager n’a pas besoin de trente ans pour cette activité, mais en fonction de l’investissement qu’il peut faire, quelques décennies peuvent lui être accordées. Mais s’il fait de gros investissements dans le mobilier et autres, il peut demander à acquérir la terre sur laquelle il veut faire son activité », a expliqué le ministre Boukoubi.

Ces échanges ont permis aux hommes d’affaires Sud africains de définir avec les autorités de tutelle les axes d’une future coopération en matière d’agriculture entre le Gabon et l’Afrique du Sud.

Face à la flambée des prix des produits agricoles, le Gabon est en quête de voies propices pour réduire sa dépendance alimentaire vis-à-vis de l’extérieur et s’assurer une autosuffisance alimentaire.

Dans le cadre de la politique de diversification de l’économie nationale, l’agriculture s’impose également comme un pilier du développement socio économique du pays pour lutter contre la précarité et le chômage.

« Toutes les personnes qui m’accompagnent aujourd’hui reconnaissent les qualités de l’agriculture gabonaise, au regard du rapport qui a été fait par le ministre de tutelle. Nous avons eu beaucoup d’informations qui vont nous aider durant notre séjour à Libreville et lors de notre retour en Afrique du Sud pour partager ces informations avec nos collègues », a déclaré le chef de la délégation sud africaine au terme de la réunion.

Première puissance agricole du continent, l’Afrique du Sud dispose d’une filière agroalimentaire largement autosuffisante. L’agriculture sud africaine contribue à hauteur de 2,7 % au PIB et emploie 6% de la population active. Les terres agricoles s’étendent sur 122 millions d’hectares, dont 84 millions dédiées à l’élevage.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
131FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES