spot_imgspot_img

Gabon: Les vendeuses de gibiers du marché de Lala sollicitent l’indulgence de la mairie

Le porte-parole des revendeuses de gibiers au marché de Lala, Francine Avomo, dans le 2è arrondissement de la commune de Libreville, a sollicité, jeudi l’indulgence du maire, Jean François Ntoutoume Emane, en visite sur les lieux, pour l’illégalité dans laquelle elles exercent et pour la vente des espèces animales protégées.

Compte tenu du fait que le commerce de la viande de brousse contribue à subvenir aux besoins sociaux et économiques des familles qui en dépendent, la scellée outre mesures des étales de gibiers contribuerait à grossir les rangs des Gabonais économiquement faibles, a souligné Francine Avomo.

Mère d’une famille de 7 enfants dont la principale source de revenus est la viande de brousse, le porte-parole des revendeuses du gibier au marché Lala a d’abord reconnu l’illégalité de la vente des espèces animales protégées avant de solliciter que les mesures répressives et des taxes imputables soient revues au niveau de la mairie centrale de Libreville.

Au rayon du gibier du marché de Lala, les viandes d’antilopes, de crocodiles, de porc-épic, de grands singes et de bien d’autres espèces sont en vente sur les étals ; malgré le fait qu’il s’agisse, pour la plus part, des espèces protégées, et parfois intégralement, comme le Cercopithèque à queue de soleil, singe prisé dans les restaurants, tout comme le chimpanzé.

Après avoir recueilli les doléances, Jean François Ntoutoume Emane a exhorté ses interlocuteurs au respect des lois en vigueur sur l’exploitation des ressources animalières; occasion pour lui de promettre la construction d’une chambre froide au sein dudit marché, dans le but d’une meilleure conservation des denrées facilement périssables.

Selon la loi gabonaise 1/82 d’orientation en matière des eaux et forêts, du 22 juillet 1982, suivant l’Article 109: sont punies d’une amende de 50.000 à 2.000.000 de francs CFA et d’un emprisonnement de trois à six mois ou de l’une de ces deux peines seulement les infractions liées à la chasse ou à la capture des espèces intégralement protégées ou encore la commercialisation des espèces intégralement protégées ou des produits de ces espèces.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
131FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES