spot_imgspot_img

Gabon : Enseignement supérieur et Eglise catholique main dans la main

Le ministre de l’Enseignement supérieur, Dieudonné Pambo, a récemment signé avec le président de la Conférence épiscopale du Gabon, monseigneur Timothée Modibo Nzockena, une convention de partenariat visant à impliquer l’Eglise catholique dans le renforcement des capacités de l’enseignement supérieur et de la recherche. Le 26 juin dernier, le chef de l’Eglise catholique avait annoncé ses ambitions de sceller des accords avec le gouvernement gabonais pour le soutien et le renforcement du secteur de l’enseignement.
Dans la lignée de l’accord cadre conclu le 12 décembre 1997 portant définition et délimitation des relations et de la collaboration entre le Gabon et le Saint siège, une nouvelle convention de partenariat vient d’être signée pour sceller une coopération entre le ministère de l’Enseignement supérieur et la Conférence épiscopale du Gabon.

La convention de partenariat signée récemment à Libreville entre le ministre de tutelle, Dieudonné Pambo, et le président de la Conférence épiscopale du Gabon, monseigneur Timothée Modibo Nzockena, vise à établir la coopération entre le ministère de l’Enseignement supérieur et la Conférence épiscopale du Gabon dans les domaines de l’enseignement supérieur et de la recherche.

« La signature de la convention de partenariat entre le ministère et la Conférence épiscopale marque un tournant décisif dans les relations fructueuses entre la république gabonaise et le Saint siège » a déclaré le ministre Dieudonné Pambo à l’issue de la signature.

Cette nouvelle convention engage les établissements d’enseignement supérieur et de recherche des deux parties à échanger des informations, publications et documents. Les bénéficiaires de ces échanges seront les étudiants régulièrement inscrits en Licence, Master et Doctorat, ainsi que les enseignants et les chercheurs.

Les étudiants et les enseignants chercheurs devraient en outre bénéficier d’un certain nombre de facilités pour accéder aux fonds documentaires, archives et autres bases de données disponibles dans leurs institutions.

D’autres dispositions ont enfin été prises pour encourager la participation des enseignants chercheurs et des étudiants aux réunions scientifiques, conférences, symposiums, journées portes ouvertes, ateliers ou expositions organisés par l’une des deux parties.

« C’est pour nous un honneur que de reconnaître la compétence de l’Eglise catholique en matière d’enseignement. D’un point de vue général, la convention que nous signons peut se comprendre à la lumière du riche héritage de la tradition scholastique. Rappelons le, tout au long du moyen âge, c’est autour des monastères et des cathédrales que furent construites les premières universités en Europe. Du point de vue national, l’Eglise catholique du Gabon, qui fut la porte de l’Evangile pour toute l’Afrique centrale, peut se réjouir de la signature de cette convention qui marque un pas supplémentaire dans la formation intégrale de l’Homme » a expliqué monseigneur Modibo Nzockena.

L’Eglise catholique, qui est au Gabon depuis 1944, reste un acteur actif de la politique de développement social et culturel dans le strict respect des normes de laïcité.

A l’occasion de la présentation le 26 juin dernier du nouvel ambassadeur du Gabon auprès du Saint Siège à Rome, le chef de l’Eglise catholique, Benoît XVI, avait annoncé ses ambitions de sceller des accords avec le gouvernement gabonais pour le soutien et le renforcement du secteur de l’enseignement.

«L’Eglise entend maintenir et développer un enseignement de qualité, ce qui nécessite l’appui confiant des autorités et des différents services de l’État» avait déclaré Benoît XVI.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,848FansLike
130FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES