spot_imgspot_img

Gabon : Mbourantsouo coupe court aux réclamations électorales

L’examen des contentieux électoraux relatifs aux élections locales d’avril dernier, entamé le 12 août dernier par la Cour constitutionnelle de Libreville, a encore égrainé les rejets dans sa session du 26 août dernier au terme de l’examen de sept nouvelles requêtes en annulation de scrutin. Une requête aura tout de même été jugée recevable, celle qui remet en cause le déroulement des scrutins dans les circonscriptions de Mboukou et Guidouma, mais sans incidence sur les résultats.

Le transfert des populations, la manipulation des urnes, la corruption des électeurs ou encore le démarrage tardif des opérations dans les bureaux de vote, autant de motifs avancés par les plaignants pour réclamer l’annulation des scrutins des dernières élections locales dans différentes circonscriptions du pays.

Eu égard à la tendance qui domine depuis le début de la proclamation des délibérés le 22 août dernier, la quasi-totalité des requêtes est jugée irrecevable, souvent en raison d’une méconnaissance des dispositions légales par les plaignants.

Sur les sept requêtes jugées le 26 août dernier, par la Cour Constitutionnelle, une aura toutefois été jugée recevable. La requête introduite par Aimée Samonio remet en cause le déroulement des scrutins pour les localités de Mboukou et Guidouma dans le département de la Tsamba-Magotsi, mais n’aura pas de répercussions sur le résultats des élections.

«Les résultats du bureau de vote numéro 2 du centre de vote de Guidouma sont annulés. (…) Après tous les redressements opérés à la suite de cette annulation, la répartition des sièges entre les listes de candidature en compétition ainsi que la désignation des candidats reste telle que proclamée par la Cour constitutionnelle dans sa décision n°038/CC du 6 mai 2008» a annoncé la présidente de la Cour Constitutionnelle gabonaise, Marie Madeleine Mbourantsouo.

Les nouveaux rejets du 26 août dernier portent à 10 le nombre de recours jugés irrecevables depuis le début des audiences publiques le 12 août dernier au siège provisoire de la Cour Constitutionnelle sis à la Sablière.

La Cour a dénoncé avec virulence la méconnaissance par les plaignants des dispositions de l’article 72 de la loi organique de la Cour constitutionnelle concernant la constitution d’une requête et qui stipule notamment dans son article 1er que «l’article doit contenir les noms, prénoms, adresses et qualité du ou des requérants, le nom du ou des élus donc l’élection est contestée ainsi que l’exposé des faits et des moyens invoqués».

Les délibérés des recours devraient se poursuive jusqu’au 3 septembre prochain pour achever de statuer sur la centaine de recours enregistrés cette année.

Les élections locales du 27 avril dernier se sont soldées par une victoire écrasante du PDG qui a remporté plus de 1500 conseillers. L’UGDD qui prenait part pour la première fois à ce type de scrutin est arrivé au deuxième rang avec 160 conseillers

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,851FansLike
130FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES