spot_imgspot_img

Gabon : Début du Ramadan pour les serviteurs d’Allah

La communauté musulmane du Gabon a marqué le 1er septembre l’entrée dans le mois de Ramadan par une grande prière à la Mosquée centrale de Libreville. A l’occasion de cette période de jeûne et de recueillement, le chef de l’Etat, El Hadj Omar Bongo Ondimba, a annoncé la suspension à compter du 1er août de toutes les audiences présidentielles, à l’exception des porteurs de messages et des envoyés spéciaux.
A l’instar de la communauté musulmane internationale, les pratiquants du Gabon sont officiellement entrés dans le mois de Ramadan le 1er août dernier, marqué par une grande prière officiée à la Mosquée centrale de Libreville et assortie de nombreuses recommandations des autorités islamiques du pays.

La veille, le président du Conseil supérieur des affaires islamiques du Gabon (CSAIG), le ministre de la Défense Ali Bongo Ondimba, a fait un discours télévisé pour rappeler à la communauté musulmane du Gabon, qui représenterait environ 1% de la population, la portée de cette pratique.

Le Ramadan est le 9e mois du calendrier musulman et marque pour ses adeptes le début de la révélation du Coran faite à Mahomet. Durant ce mois, il est demandé aux pratiquants d’observer un jeûne religieux, c’est-à-dire de s’abstenir de manger, de boire, de fumer ou d’avoir des rapports sexuels du lever au coucher du soleil.
«Le mois de Ramadan au cours duquel le Coran a été prodigué comme guide pour les gens, et preuves claires de la bonne direction et du discernement. Donc quiconque d’entre vous est présent en ce mois, qu’il jeûne !» indique le Coran dans son chapitre 2 Al-Baqarah, verset 185.

Jeûner consiste également à s’évertuer à la maîtrise de soi pour ne pas que ses actes soient blâmables au vu de la morale et du droit islamique. Il s’agit d’adapter son comportement, à travers ses faits et gestes, ses regards et ses paroles, pour que ses actes ne soient source d’aucune nuisance pour les autres, musulmans ou non.
Spirituellement, le jeûne du corps doit conduire au jeûne du cœur, c’est-à-dire que le musulman doit travailler sur lui-même pour développer en lui ses qualités telles que la bonté, la bienveillance, la patience, la persévérance, la justice, la solidarité, la fraternité. Il doit également s’évertuer à lutter contre ses défauts tels que l’égoïsme, l’individualisme, l’hypocrisie, la médisance ou encore la jalousie.

A l’occasion de ce mois de recueillement, le chef de l’Etat gabonais, El Hadj Omar Bongo Ondimba, a annoncé la suspension des audiences présidentielles à compter du 1er septembre, à l’exception des porteurs de messages et des envoyés spéciaux. La reprise des audiences sera annoncée par un communiqué ultérieur.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,856FansLike
130FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES