spot_imgspot_img

Gabon: Les coupables de la fraude du Bac session 2008 sous les verrous à Libreville

Les coupables ayant occasionnés la fraude aux épreuves de Français et de Philosophie au baccalauréat session 2008, ont été emprisonnés vendredi à la prison centrale de Libreville.

Cinq professeurs de Français et de Philosophie, deux personnels de l’Office du Bac et deux élèves seraient les auteurs de cette fraude généralisée. Sous la demande du ministère de l’Education nationale, ils seront jugés dans les prochains jours.

Des fuites massives ont été signalées lors du déroulement des épreuves de Philosophie et de français à Oyem (nord) et à Libreville.

Le ministre de l’Education nationale et de l’Instruction civique, Michel Menga avait ordonné la reprise des épreuves dans les deux disciplines touchées par la fraude à Oyem et à Libreville.

Le Syndicat de l’Education nationale (SENA) avait pointé du doigt les fonctionnaires exerçant à l’Office du Bac, responsables de la fraude qui serait finalement être à l’origine d’un discrédit du diplôme qui ouvre les portes à l’Enseignement supérieur.

Depuis quelques années, les épreuves des examens et concours d’Etat sont de véritables fonds de commerce qui donnent lieu à un trafic qui dénigrent finalement les diplômes nationaux.

Des élèves ou les parents d’élèves contribuent, à en croire les observateurs, à pérenniser ce « fléau » qui gangrène le secteur de l’éducation au Gabon, en achetant ces épreuves et en les revendant.

Ainsi, souhaitent-ils que les sanctions soient exemplaires.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,858FansLike
129FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES