spot_imgspot_img

Gabon: Les médias nationaux tirent à boulet rouge sur la SEEG

Quelques médias nationaux ont tiré à boulet rouge, mardi sur l’unique Société d’eau et d’énergie du pays « SEEG », suite à la récente coupure d’électricité intervenue dans la nuit de dimanche à Lundi dernier, ayant occasionné des dégâts importants à Libreville et ses environs.
« La SEEG viole la convention avec l’Etat gabonais », titre le quotidien gabonais « L’Union », un an et quelques mois après les délestages du mois de février 2007.

Selon le journal, le groupe français « Veolia » n’arrive pas toujours à assurer de façon permanente, continue et régulière la fourniture de l’électricité au grand dam des populations.

Le quotidien d’informations en ligne « GABONPAGE » estime que la SEEG n’a pris aucune disposition pour alléger la souffrance de ces clients traités comme des moins que rien.

A Libreville, des reportages télé ont été diffusés, en soirée, sur de nombreuses chaînes, sur la situation, montrant le désarroi des populations après le délestage de la nuit de dimanche à lundi dernier.

La population, quant à elle estime avoir un ras le bol sur le fonctionnement de la SEEG, jugé « décadent ».

Pour s’excuser, la SEEG a sortie ce mercredi un communiqué présentant des excuses à sa clientèle.

Exprimez-vous!

  1. Au moins, on a un interlocuteur qui s’excuse et qui essaye de s’améliorer, ce qui n’est pas toujours le cas dans notre beau pays… Vous ne croyez pas que le problème de l’eau est trop sérieux pour en faire un argument de campagne électorale ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
130FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES