spot_imgspot_img

Communiqué: Clarifications sur la phase insurrectionnelle et les Représentations nationales et internationales du BDP-Gabon Nouveau

BDP_logo.jpg
BDP-Gabon Nouveau

Le BDP-Gabon Nouveau tient à clarifier un certain nombre de malentendus ayant trait au statut actuel de ses représentations politiques en France et dans le monde.
Nous rappelons à tous et à toutes que toutes les représentations OFFICIELLES du mouvement avaient été dissoutes et/ou suspendues en décembre 2005 quand le mouvement a redéfini son idéologie pour s’engager ouvertement dans la préparation de la lutte insurrectionnelle.

A ce titre, les seules fonctions officielles (et visibles) au sein du mouvement demeurent, jusqu’à nouvel ordre, celles qui existent au sein de la Coordination Nationale du BDP-Gabon Nouveau au Gabon même (en tant que point d’appui politique local non clandestin), le Mamba (Branche armée, clandestine) et le Comité Directeur (point d’appui externe, clandestin). Il y a aussi les deux porte-paroles du mouvement, notamment le Dr. Bruno Ella (Porte parole politique) et Curtis Bezauna (Porte parole militaire).

RAPPEL HISTORIQUE: Suite à la réélection frauduleuse d’Omar Bongo en novembre 2005, le BDP-Gabon Nouveau avait, entre autres, publié les communiqués suivants:

– 3 Décembre 2005: Création d’urgence du poste de Président du BDP-Gabon Nouveau, en remplacement de celui de Coordonnateur: https://www.bdpgabon.org/articles/2005/12/05/resolutions-de-la-reunion-durgence-du-comite-directeur-bdp-gabon-nouveau/.

– 5 Décembre 2005: Dissolution des structures existantes du BDP-Gabon Nouveau par le Président du BDP-Gabon Nouveau, et annonce du début de la phase de préparation insurrectionnelle du mouvement: https://www.bdpgabon.org/articles/2005/12/05/message-a-la-nation-du-dr-daniel-mengara-fini-le-temps-de-limpunite/.

– 9 Décembre 2005: Ralliement du Mamba au BDP-Gabon Nouveau comme branche militaire du mouvement: https://www.bdpgabon.org/articles/2005/12/09/le-mamba-se-rallie-devient-la-branche-armee-du-bdp-gabon-nouveau/

Tous ces textes se trouvent également dans notre vieux site désormais archivé sur ce lien: https://www.bdpgabon.org/archives/, y compris le message audio enregistré par le Dr. Daniel Mengara pour l’occasion (Dès la première page, regardez les articles publiés en décembre 2005 et janvier 2006). Vous pouvez aussi, sur notre nouveau site (actif depuis avril 2008), cliquer sur l’année 2005 pour voir certains des articles que nous avons recopiés de l’ancien site et, ainsi, vous concentrer sur les articles publiés en décembre 2005 et janvier 2006. Le site du Mamba (https://www.lemamba.org) contient également des articles similaires.

Parce que les cellules et représentations du BDP-Gabon Nouveau sont dissoutes depuis décembre 2005, toutes personnes autres que les personnes citées plus haut qui parleraient, à titre officiel, au nom du BDP-Gabon Nouveau, feraient automatiquement preuve d’imposture. Par ailleurs, toutes les personnes qui parlent au nom du mouvement ne le font pas sur les forums, mais au travers de communiqués de presse publiés sur notre site (https://www.bdpgabon.org) à titre OFFICIEL. Sur les forums et ailleurs, les membres connus du BDP-Gabon Nouveau expriment leurs opinions personnelles en tant que citoyens, mais ces opinions n’engagent aucunement le mouvement. Parce qu’un mouvement n’est pas forcément monolithique dans sa pensée, chacun peut être libre de ses opinions sans toutefois remettre en cause les grandes lignes de l’idéologie de libération nationale du BDP-Gabon Nouveau, qui demeure le socle qui unit tous les partisans du changement véritable, sans particularisme ethnique, sans repli identitaire et sans distinctions de sexe, de race ou d’origine.

La pensée officielle de notre mouvement reste donc clairement exprimée dans les divers articles et documents publiés sur notre site dans la rubrique ayant trait aux activités du BDP-Gabon Nouveau (https://www.bdpgabon.org/articles/category/bdp/; voir aussi archives, site 1: https://www.bdpgabon.org/index1.shtml et archives site 2: https://www.bdpgabon.org/archives/). Notre devise demeure :  » Bongo Doit Partir, par tous les moyens possibles, pour la construction d’un Gabon nouveau « . Ce combat de libération nationale interpelle tous les fils et filles du Gabon et amis du Gabon qui pensent et disent que  » Bongo Doit Partir « , toutes ethnies et toutes tendances confondues.

Ainsi :

– que l’on soit Téké, Punu, Fang, Myéné ou autre, si l’on pense que  » Bongo Doit Partir, par tous les moyens possibles, on est forcément du BDP-Gabon Nouveau.
– Que l’on soit du BDP, de l’UPG, du PDG, du RDPG, du FUCR ou de tout autre partie ou structure politique, si l’on pense que  » Bongo Doit Partir, par tous les moyens possibles, on est forcément du BDP-Gabon Nouveau.
– Que l’on dirige une association, une entreprise, une famille ou une administration, si l’on pense que  » Bongo Doit Partir, par tous les moyens possibles, on est forcément du BDP-Gabon Nouveau.

Telle est l’idéologie BDP, c’est-à-dire le point de pensée et de ralliement qui, s’étalant au-delà des personnes, des partis et des ethnies, affirme les principes rassembleurs du  » Gabon d’abord  » et les projette dans un engagement politique qui, parce que partagé par la majorité agissante ou silencieuse, pose comme condition principale du changement au Gabon le départ immédiat d’Omar Bongo du pouvoir.

A titre de résumé, donc, voici la structure actuelle du mouvement:

– Président du BDP-Gabon Nouveau
> Dr. Daniel Mengara

– Comité Directeur
> (Clandestin, USA)

– Coordination Nationale
> (Représentation officielle, Gabon)

– Le Mamba
> (Branche militaire, clandestin)

– Porte parole politique
> Dr. Bruno Ella Nguéma

– Porte parole militaire
> Mr. Curtis Bezauna

– Et un certain nombre de structures clandestines impliquées dans la préparation du combat insurrectionnel annoncé en décembre 2005.

Toutes les personnes ayant occupé des fonctions officielles au sein du BDP-Gabon Nouveau restent, certes, membres de droit du BDP-Gabon Nouveau (sauf si démissionnaires), mais leurs opinions, en tant que citoyens libres de leurs opinions, n’appartiennent qu’à eux et n’engagent aucunement le BDP-Gabon Nouveau.
Au moment opportun, le BDP-Gabon Nouveau réactivera ses représentations de par le monde. Pour le moment, notre stratégie vise principalement la préparation et à la consolidation de l’action clandestine autour de l’idéologie du combat de libération nationale. Au moment qui nous paraîtra opportun, nous solliciterons de nos membres (anciens et nouveaux) la réactivation OFFICIELLE des cellules BDP (nouvelles ou anciennes), soit sur la base de leur importance stratégique, soit dans le cadre global d’une politique de réofficialisation des cellules et représentations nationales et internationales du BDP-Gabon Nouveau. Dans ce contexte, des communiqués seront faits pour officialiser ces activations ou réactivations.

Evidemment, les adhésions individuelles de membres continuent activement et sans interruption (voir cette page : https://www.bdpgabon.org/adhesion/). Les personnes qui aujourd’hui adhèrent au BDP-Gabon Nouveau le font soit comme membres de la structure politique (clandestine ou officielle), ou alors comme combattants au sein du Mamba (structure clandestine). Etre membre combattant du Mamba fait automatiquement du combattant un membre du BDP-Gabon Nouveau.

Chaque Gabonais ou chaque membre du BDP-Gabon Nouveau (au Gabon ou dans la diaspora) est libre de créer une cellule de réflexion BDP dans son quartier, sa région, sa province, sa ville ou son pays de résidence. Le responsable d’une cellule ainsi créée se doit d’en informer la direction du mouvement pour qu’elle prenne acte de son existence. Toutes les cellules actuelles ou nouvelles gardent, toutefois, un caractère officieux. Le BDP-Gabon Nouveau décidera du moment où, pour raisons stratégiques ou autres, il procédera à l’officialisation des cellules à titre spécial ou général.

Le combat insurrectionnel reste d’actualité et sa préparation continue. Comme nous l’avions dit sur cette page du site du Mamba en 2005 (https://www.lemamba.org/content/view/46/67/), quand le Mamba sera prêt à commencer ses activités insurrectionnelles, un ultimatum de deux semaines sera lancé. Cet ultimatum aura pour but, d’une part, de laisser le temps aux populations gabonaises de s’organiser en faisant des provisions, et d’autre part, aux membres du régime Bongo qui veulent rejoindre le camp de la réforme d’en faire la démarche. Une fois les deux semaines d’ultimatum passées, le Mamba pourra, dès lors, lancer le début de la phase insurrectionnelle, au moment de son choix.

Comme le BDP-Gabon Nouveau l’a toujours dit, rien de bon ne peut plus se passer au Gabon tant qu’Omar Bongo sera au pouvoir. Le changement, contrairement à ce que disent les chantres de la convivialité et des rapprochements avec Bongo, ne viendra pas au Gabon par les urnes. Seule une stratégie insurrectionnelle viendra à bout du bongoïsme au Gabon. L’insurrection, que l’on le veuille ou non, se fera au Gabon, même si pour cela le BDP-Gabon Nouveau doit pactiser avec le diable. Ce n’est donc pas une question de « si », mais plutôt une question de « quand ».

Fait à Montclair, New Jersey (USA), le 12 septembre 2008

Le Bureau du Président

BDP-Gabon Nouveau
P.O. Box 3216 TCB
West Orange, New Jersey, 07052, USA
Tel: 973-447-9763
Fax: 973-447-9763
Site: https://www.bdpgabon.org
Le Mamba: https://www.lemamba.org

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
130FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES