spot_imgspot_img

Gabon : Les huissiers européens et africains en conclave à Libreville

La capitale gabonaise abrite du 8 au 10 octobre les premières rencontres Afrique-Europe des huissiers de justice qui regroupent près de 150 huissiers de justice venus de 15 pays d’Europe et d’Afrique. Ces assises devraient permettre d’engager une profonde réflexion sur l’implication du droit coutumier dans la justice africaine et les voies d’un partenariat avec les huissiers européens pour harmoniser l’évolution de la profession des « Huissiers de justice, entre tradition et modernisme ».

Libreville est devenue la capitale internationale des huissiers de justice depuis le 8 octobre et ce jusqu’au 10 octobre, à l’occasion des Premières rencontres Afrique- Europe de ce corps de métier autour du thème « huissiers de justice, entre tradition et modernisme ».

Cette rencontre inédite est organisée par la Chambre nationale des huissiers de justice du Gabon (CNHJG), sous la tutelle du ministère de la Justice et avec le concours de l’Union internationale des huissiers de justice et officiers judiciaires (UIHJ).

Les assises qui se tiendront jusqu’au 10 octobre prochain devraient permettre un échange d’expérience constructif entre les expériences des professionnels européens et africains.

« Près de 150 délégués provenant des pays d’Europe, d’Afrique et d’ailleurs sont attendus. Il y aura notamment la France, la Pologne, la Suisse, la Hongrie, la Roumaine, la Tunisie, le Canada, l’Algérie, l’Afrique du sud, le Niger, le Sénégal, la Côte-d’Ivoire, le Tchad, le Bénin, le Togo, pour ne citer que ceux la », a déclaré la présidente de la CNHJG, maître Eliane Oberdeno.

« Le thème fédérateur de ces rencontres symbolise d’une manière générale la nature des relations que nous souhaitons entretenir avec nos confrères d’Europe, un forum du partage de nos cultures », a ajouté maître Oberdeno.

La présidente du CNHJG a notamment expliqué que « le droit coutumier africain est très peu connu, voire inconnu de la majorité de nos confrères européens. C’est un droit qui est basé sur l’homme et sur les conditions sociales et économiques. Il a d’ailleurs influencé considérablement le droit civil des pays africains, particulièrement le droit de la famille et le droit foncier ».

« Autant nous sommes réceptifs et travaillons avec des instruments inspirés du droit moderne, autant nous avons encore un pied dans la tradition », précise madame Oberdeno.

Les travaux sont organisés en six ateliers thématiques dans lesquels seront affectés les quelques 150 représentants jusqu’au 10 octobre prochain où se tiendra à l’hôtel Laico Okoumé Palace la Conférence des présidents des chambres des huissiers des pays représentés.

L’Union internationale des huissiers de justice organisera à la fin de l’année à Alger une conférence internationale des huissiers de justice des pays arabes, européens et africains pour « présenter l’expérience algérienne dans ce domaine (…), qui sera adoptée par la Ligue arabe comme modèle de référence », a annoncé le 23 septembre dernier Chérif Mohamed, le président de la chambre nationale des huissiers de justice d’Algérie, qui arrive en deuxième position à l’échelle mondiale de par le nombre d’huissiers de justice et en première position mondiale en termes de textes régissant la profession.

La rencontre de Libreville devrait à cet effet permettre « aux huissiers de justice du nord et du sud d’échanger leurs expériences et de préparer la conférence d’Alger », avait ajouté M. Chérif Mohamed.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
132FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES