spot_imgspot_img

Gabon : Koumba Souvi plante le décor de la lutte contre la cécité et la malvoyance

A l’instar de la communauté internationale, le Gabon a célébré le 9 octobre la Journée mondiale de la Vue sous le thème de «vision vers l’avenir, prévenir les déficiences visuelles chez nos aînés» avec l’organisation de consultations d’ophtalmologie gratuites à Libreville. A cette occasion, le ministre délégué à la Santé et à l’Hygiène publique, Jean Marie Koumba Souvi, a dressé l’état des lieux de la lutte contre la cécité et la malvoyance au Gabon et expliqué la portée de cette lutte pour les personnes âgées qui sont les plus vulnérables aux maladies oculaires.

Célébrée par la communauté internationale chaque deuxième jeudi d’octobre, la Journée mondiale de la vue a été commémorée le 9 octobre à Libreville avec l’organisation de consultations d’ophtalmologie gratuites.

Axée cette année sur le thème de «vision vers l’avenir, prévenir des déficiences visuelles chez nos aînés», cette Journée mondiale de la vue avait pour objectif d’engager une réflexion sur la portée des maladies oculaires pour le troisième âge, le plus exposés à ces pathologies, et sur les moyens d’améliorer la qualité et l’accès aux soins spécialisés.

Des consultations gratuites d’ophtalmologie ont été dispensées les 9 et 10 octobre au Centre hospitalier de Libreville (CHL) par le personnel de service et au Centre de santé d’Okala par l’unité mobile de la santé militaire.

«L’Organisation mondiale de la santé (OMS) signale que 37 millions de personnes sont atteintes de cécité dans le monde et 124 millions de malvoyance. 75% de ces cas sont guérissables ou évitables. En l’absence des interventions appropriées, le nombre d’aveugles atteindra 75millions à l’horizon 2020», a rapporté le ministre délégué à la Santé et à l’Hygiène publique, Jean Marie Koumba Souvi.

«Au niveau national 12 056 aveugles et 45 000 malvoyants seraient dénombrés. Parmi ces aveugles, 7 500 seraient porteur de cataracte, maladie à l’origine d’une cécité curable et atteignant préférentiellement les personnes du troisième âge», a expliqué monsieur Koumba Souvi, en précisant que «les actions menées dans le cadre de la lutte contre cette infection produisent un impact immédiat car la personne opérée retrouve la vue ou conserve au moins une bonne autonomie dans ses besoins quotidiens élémentaires».

Le ministre délégué a toutefois déploré que «malgré tous les efforts consentis, cette intervention salutaire ne peut être réalisée que dans certaines régions sanitaires. On estime que sur cent patients à opérer, seuls vingt trois le sont aujourd’hui».

«La politique sanitaire du gouvernement inscrit dans ses priorités la protection des personnages vulnérables dont fait parti celles du troisième âge. Dans cette optique que a été créé en octobre 2002 le Programme national et la lutte contre la cécité et la malvoyance dont le but est d’éliminé la cécité curable en tant que problème de santé à l’horizon 2009», a affirmé Jean Marie Koumba Souvi.

Ce programme se base sur l’initiative «Vision 2020» pour le droit à la vue, qui est un partenariat entre l’OMS et les Etats membres auquel le Gabon a adhéré en 2003. Ce programme se base sur trois piliers d’actions que sont la lutte contre la maladie, le développement des ressources humaines et le développement des infrastructures et des équipements.

«On trouve dans chaque hôpital général une unité d’ophtalmologie à même de dispenser des soins oculaires de base, à savoir la prescription des verres correcteurs et le traitement des infections courantes. Un effort est fait par le gouvernement de la république pour rendre ces unités plus opérationnelles et ce par l’affectation des personnels qualifiés et la dotation en équipement plus performant. La spécialité compte une vingtaine de médecins et une cinquantaine des techniciens supérieurs en ophtalmologie. Ils sont pour la plus part concentrés à Libreville et devraient être déployés dans les provinces au fur et à mesure que les plateaux techniques le permettront», a enfin annoncé le ministre délégué à la Santé.

Dans le cadre de son programme «Vision 2020», la Journée mondiale de la vue est organisée tous les deuxième jeudi du mois d’octobre depuis 2000 par L’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
130FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES