spot_imgspot_img

Gabon : Le bureau exécutif de l’ISESCO octroi un siège au Gabon

La troisième session de l’Organisation islamique pour l’éducation, la science et la culture (ISESCO) s’est tenue du 29 au 31 octobre dernier à Rabat, au Maroc, a permis aux ministres de l’Environnement de la Conférence islamique d’évaluer et de coordonner une réponse commune aux enjeux environnementaux dans les pays membres. A l’occasion du renouvellement du bureau exécutif de l’ISESCO, le Gabon a été doté à l’unanimité, sur proposition des instances dirigeantes, d’un des neuf sièges du directoire de l’organisation.
Pour sa première participation à une session de l’Organisation islamique pour l’éducation, la science et la culture (ISESCO), le Gabon a marqué une importante contribution à l’évaluation et la coordination des politiques environnementales nationales dans les pays membres face aux enjeux écologiques mondiaux actuels.

Invité par la Conférence des ministres de l’Environnement de la Conférence islamique, la délégation gabonaise a prit part à la troisième session de l’ISESCO, convoquée pour réfléchir à une réponse commune aux défis environnementaux actuels, qui s’est tenue du 29 au 31 octobre à Rabat, au Maroc, sous la présidence du responsable saoudien de la météorologie et de la protection de l’environnement, Turki Bin Nasser Bin Abdulaziz.

Plus d’une cinquantaine de pays étaient réunis dans la capitale marocaine, où ils se sont accordés pour la mise en place d’une plate-forme commune en rapport avec les effets annoncés du changement climatique.

La délégation gabonaise était menée par le ministre délégué à l’Environnement, André Christ Nguembi, qui a rappelé l’adhésion du Gabon à la plupart des instruments internationaux et communautaires de protection de l’environnement et de développement durable.

Le ministre Nguembi a notamment présenté les pans de la législation gabonaise actualisés pour prendre en compte les enjeux environnementaux, notamment les codes environnementaux, forestiers et miniers.

Au terme de l’exposé du représentant gabonais, l’ISESCO a manifesté sa volonté de collaborer avec le Gabon pour le soutien et la poursuite des programmes et des efforts mis en œuvre pour la protection et la gestion durable de des écosystèmes.

L’ISESCO a par ailleurs annoncé le renforcement des échanges entre les pays membres sur les questions du développement durable et du changement climatique.

Avant la clôture de la session, l’ISESCO a procédé au renouvellement du bureau exécutif de l’organisation pour un mandat de deux ans. Sur proposition du président de la Conférence islamique et du secrétaire général de l’ISESCO, le Gabon a été élu à l’unanimité à l’un des neuf sièges du directoire de l’organisation, pour lequel il n’avait par ailleurs pas déposé de candidature officielle.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
131FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES