spot_imgspot_img

Gabon : Menga lâche du lest dans le bras de fer avec les enseignants

Face à l’échec de la tentative d’intimidation des enseignants grévistes, le gouvernement a décidé le 13 novembre d’accéder sans délais à deux des revendications de la Convention nationale des syndicats du secteur de l’éducation (CONASYSED) : le paiement des rappels de solde et l’octroi de la prime d’incitation. Des élèves de différents établissements secondaires publics de Libreville ont manifesté dans les rues de Libreville pour dénoncer l’inertie du gouvernement face à la crise du secteur de l’éducation qui paralyse les cours depuis 5 semaines et fait planer le spectre d’une année blanche

Le gouvernement a mis de l’eau dans son vin dans le bras de fer qui l’oppose depuis le 6 octobre dernier aux agents du secteur de l’éducation nationale, en décidant le 13 novembre d’accéder sans délais à deux des revendications posées par la Convention nationale des syndicats du secteur de l’éducation (CONASYSED).

Réuni en Conseil des ministres, le gouvernement a déploré le maintien du mot d’ordre de grève des enseignants au 12 novembre dernier, malgré les sanctions annoncées le 10 novembre pour la suspension des salaires des enseignants grévistes dès le 25 novembre prochain.

Rappelant sa «disponibilité constante (…) à entamer les négociations avec les enseignants grévistes dès la suspension de leur mouvement», le gouvernement a confirmé «l’entrée en vigueur ce 13 novembre 2008 des mesures conservatoires annoncées (…) afin d’éviter une année blanche, [qui] consistent notamment à sécuriser les établissements scolaires et à placer sur bons de caisses ceux qui persisteraient dans la grève», stipule le communiqué final.

Le gouvernement a par ailleurs annoncé le «paiement, à partir du 14 novembre 2008, des rappels de solde aux enseignants concernés, par les services compétents du ministère des Finances».

Pour permettre aux enseignants de se rapprocher des services techniques compétents, le gouvernement a décrété que «les cours n’auront pas lieu la journée du 14 novembre 2008 dans l’ensemble des établissements scolaires du pays», annonce le communiqué. «Les parents d’élèves sont priés de ne pas envoyer leurs enfants à l’école au cours de la même journée», précise le texte.

Le gouvernement a par ailleurs rassuré les ayants droit aux rappels de solde des autres départements ministériels qu’ils continueraient à être régulièrement payés conformément au calendrier arrêté par le ministère des Finances.

En second lieu, le gouvernement a consenti l’«octroi d’une prime d’incitation à la fonction enseignante, (…) qui concerne exclusivement les enseignants exerçant effectivement des activités d’enseignement», poursuit le communiqué.

Cette décision «fera l’objet de précisions dans les délais les meilleurs quant à ses modalités de mise en œuvre», ajoute le rapport final.

Le 14 novembre, les élèves du lycée national Léon Mba, ceux du lycée d’application Nelson Mandela et leurs camarades du lycée technique Omar Bongo Ondimba d’Owendo, sont descendus dans les rues de la capitale pour protester contre l’inertie du gouvernement face à la grève des enseignants qui paralyse les cours depuis le 6 octobre dernier et fait aujourd’hui planer la menace imminente d’une année blanche.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
131FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES