spot_imgspot_img

Gabon: Vive émotion du gouvernement gabonais à la suite de la disparition du président Lansana Conté

Le gouvernement gabonais réuni mardi en Conseil des ministres autour du Chef de l’Etat, Omar Bongo Ondimba, a exprimé sa vive émotion au peuple guinéen à la suite de la disparition « brutale » lundi soir du président Lansana Conté. « Le Conseil adresse ses plus sincères condoléances à la famille de l’illustre disparu ainsi qu’au peuple guinéen tout entier qu’il assure de sa solidarité et de sa compassion en cette douloureuse épreuve », a déclaré le porte du gouvernement, René Ndémézo’Obiang.

Le président Conté s’était rendu au GABON en 2003 où il avait eu de nombreux entretiens avec son homologue gabonais, Omar Bongo Ondimba. Un séjour qui a été suivie 5 ans plus tard, notamment en février 2008 par la visite officielle de Lassana Kouyaté, à l’époque premier ministre de Guinée, qui, à l’occasion avait été reçu, tour à tour, par le chef du gouvernement gabonais, Jean Eyeghé Ndong et le président Bongo.

De nombreuses conventions ont été signées ente les deux pays dans des domaines tels que la santé, l’éducation, le tourisme ou le transport.

Les liens qui unissent les deux pays datent de 1898 avec l’arrivée en terre gabonaise d’Almamy Samory Touré, grand combattant et guerrier redouté de la colonisation française en Afrique. Il fut exilé au Gabon où il mourut en captivité le 2 juin 1900 des suites d’une pneumonie. Et depuis lors une forte colonie guinéenne s’est installée au Gabon où elle vie en harmonie parfaite avec les autochtones.

Depuis la disparition de Lansana Conté, le flou persiste à Conakry autour de sa succession.

Mardi matin un groupe de soldats avec à sa tête un capitaine qui se présente comme « les nouvelles autorités », a fait irruption au siège de la radio pour ordonner la lecture d’un communiqué annonçant la création d’un conseil consultatif chargé de nommer dans les prochains jours un nouveau président et un gouvernement.

Les partis politiques guinéen, l’Union Africaine (UA) et l’Union Européenne(EU), les capitales comme Paris et Washington ont « unanimement » condamné cette démarche jugée « antidémocratique ».

Porté au pouvoir par le coup d’Etat du 3 avril 1984, une semaine après la mort du « père de l’indépendance » Ahmed Sékou Touré, le président – paysan », Lansana Conté (74 ans), qui a dirigé avec une main de fer la Guinée pendant 24 ans, a trouvé la mort à la suite d’un diabète.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
131FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES