spot_imgspot_img

Avocat français empêché d’aller au Gabon: dossier incomplet selon Libreville

Le ministre gabonais de l’Intérieur, André Mba Obame, a affirmé vendredi qu’on faisait un « faux procès » à son pays quant à l’annulation du visa de l’avocat français Thierry Lévy qui voulait se rendre à Libreville, assurant que son dossier était « incomplet ».

Me Lévy devait se rendre à Libreville pour défendre cinq Gabonais incarcérés pour « propagande » après avoir réclamé des comptes sur la gestion financière de leur pays. Mais la police aux frontières à l’aéroport parisien de Roissy l’a « empêché » jeudi matin d’embarquer après l’annulation de son visa par l’ambassade du Gabon.

« Une demande de visa ne peut pas seulement comporter un certificat de vaccination contre la fièvre jaune. Pas d’ordre de mission, pas d’invitation, pas de réservation d’hôtel… De vous à moi, le Gabon est peut-être une République bananière mais… », a ironisé le ministre, indiquant que le dossier était « incomplet ».

Il a prévenu que les services consulaires pourraient à nouveau étudier la demande de Me Lévy mais à la condition qu’il « reconnaisse que son dossier n’était pas complet ».

« Il nous a fait un faux procès. Il a diffamé la République du Gabon »,a-t-il souligné.

M. Mba Obame a expliqué sur un ton jovial la version officielle du refus gabonais.

« Le Quai d’Orsay (…) nous a saisi pour un visa express. D’habitude, c’est pour des personnalités françaises, des ministres (…), je suis sûr que c’est la première fois qu’un avocat, Me Thierry Lévy, est recommandé par le Quai d’Orsay », a-t-il encore plaisanté.

« Il a été demandé à Me Thierry Lévy de se présenter à l’ambassade, M. Lévy a envoyé sa secrétaire. Celle-ci a rempli le formulaire. Comme seul élément, il y a juste le certificat de vaccination. Devant l’insistance du Quai, l’agent a délivré un visa », a raconté M. Mba Obame.

Plus tard, « le consul a constaté plusieurs irrégularités et a rejeté le visa », a expliqué le ministre, précisant que les services consulaires avaient alors averti les autorités françaises.

Me Lévy « n’a jamais dit qu’il venait défendre les personnes mises en examen. Il a fallu qu’il le dise à la radio, pour qu’on le sache. Donc, il ne peut pas dire qu’on lui a refusé (le visa) parce qu’il s’agissait de ça. Regardez: +Motif du voyage: Voyage professionnel+ », a encore ajouté le ministre en exhibant la demande de visa aux journalistes.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
131FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES